Voice of the Martyrs ajoute 4 pays africains à la liste des nations hostiles aux chrétiens
Accueil » Actualités » Voice of the Martyrs ajoute 4 pays africains à la liste des nations hostiles aux chrétiens

Voice of the Martyrs ajoute 4 pays africains à la liste des nations hostiles aux chrétiens

Un organisme de surveillance de la persécution a ajouté quatre autres pays africains à la liste des endroits les plus dangereux et les plus difficiles au monde pour suivre le Christ dans son guide de prière 2023 pour les églises.

Annonçant le lancement de son guide mondial de prière annuel 2023, La Voix des Martyrs, qui suit la persécution des chrétiens dans le monde depuis 1997, a déclaré avoir ajouté et désigné le Bénin, la République démocratique du Congo, le Mozambique et le Niger comme « hostiles ». € nations.

VOM a expliqué que la désignation « hostile » inclut des nations ou de vastes zones de pays où les gouvernements nationaux tentent de fournir une protection à la population chrétienne, mais les chrétiens sont régulièrement persécutés par leur famille, les membres de la communauté et/ou des groupes extrémistes en raison de leur témoignage. Le Guide de prière mondial est gratuit pour quiconque en demande un exemplaire ici et a été créé pour informer et équiper les chrétiens du monde entier sur la meilleure façon de prier pour leurs frères et sœurs persécutés.

Le Bénin, qui borde l’ouest du Nigeria, est considéré comme le berceau du vaudou, et beaucoup dans le nord considèrent le christianisme comme une menace pour leurs croyances traditionnelles.

La violence djihadiste a augmenté au Bénin au cours du second semestre 2022, selon un autre organisme de surveillance, International Christian Concern, qui affirme que des groupes extrémistes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique font la guerre au Sahel depuis plusieurs années. « Cependant, la violence se propage lentement vers le sud et l’ouest dans les États voisins, notamment le Burkina Faso et le Bénin. »

Les chrétiens représentent environ 30 % de la population de 13,3 millions d’habitants de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, et les évangéliques environ 8 %.

Au Congo, l’église dans les parties orientales est « sous une immense pression », explique VOM, alors que les groupes islamistes y persécutent sévèrement les chrétiens, pillent les villages, détruisent les églises et tuent brutalement des centaines de croyants.

En octobre dernier, un groupe d’organisations non gouvernementales a exhorté le département américain de la Sécurité intérieure à autoriser les citoyens congolais à rester aux États-Unis avec un permis de travail, car ils risquent d’être sévèrement persécutés par des groupes extrémistes islamiques dans leur pays d’origine.

La CPI a également averti à l’époque que les chrétiens de l’est de la RDC subissaient des persécutions de la part de groupes extrémistes comme les Forces démocratiques alliées, un groupe islamiste extrémiste principalement actif dans la province orientale du Nord-Kivu, près de la frontière avec l’Ouganda.

« Bien que le gouvernement congolais repousse ces groupes terroristes, une attention insuffisante est accordée aux communautés chrétiennes, qui sont ciblées pour leurs croyances religieuses différentes », a déclaré ICC à l’époque.

« La CPI a été témoin de première main de la violence en RDC, dans un cas, elle a découvert l’épave encore fumante d’une voiture attaquée par des terroristes en juin de cette année. Quelques jours plus tard, au moins 10 chrétiens ont été tués lorsqu’un groupe islamiste extrémiste a tendu une embuscade à leur trois véhicules près du village de Makisabo, Beni. Les Forces démocratiques alliées, un groupe extrémiste islamiste, auraient bloqué la route, tiré sur tous les passagers et incendié les véhicules.

VOM a ajouté qu’au Mozambique, une insurrection islamique qui a commencé en 2019 continue de créer le chaos et l’instabilité dans la province septentrionale de Cabo Del Gado.

Les extrémistes islamiques exploitent une crise dans la province côtière de Cabo Delgado. Une guerre civile a commencé en 2017 sur la région riche en gaz, rubis, graphite, or et autres ressources naturelles. Les manifestants ont manifesté contre ce qu’ils disent être des profits allant à une élite du parti au pouvoir, le Frelimo, avec peu d’emplois pour les résidents locaux.

Au Niger, les islamistes radicaux des pays voisins du pays, dont le Mali, le Burkina Faso et le Nigeria, attaquent les chrétiens à l’intérieur du pays avec une fréquence croissante, a déclaré VOM.

« La propagation continue de l’islam radical sur le continent africain augmente le danger quotidien pour nos frères et sœurs chrétiens là-bas », a déclaré le porte-parole de VOM, Todd Nettleton. « La première chose que les chrétiens persécutés demandent aux chrétiens des nations libres de faire pour eux, c’est de prier. »

En mars 2021, plus de 130 personnes et près de deux douzaines d’enfants ont été tués dans une série de raids présumés extrémistes islamiques au Niger.

En 2020, le département d’État américain a créé un poste d’envoyé spécial pour surveiller la montée de l’extrémisme dans la région du Sahel en Afrique alors qu’Al-Qaïda et les militants alignés sur l’État islamique étendaient leur présence.

En plus du Guide de prière mondial, VOM propose également des ressources sur son application pour iOS et Android et sur le site Web icommittopray.com.