L'acteur de "The Chosen" Jesus, Jonathan Roumie, qualifie l'avortement de satanique : Satan "double"
Accueil » Actualités » L’acteur de « The Chosen » Jesus, Jonathan Roumie, qualifie l’avortement de satanique : Satan « double »

L’acteur de « The Chosen » Jesus, Jonathan Roumie, qualifie l’avortement de satanique : Satan « double »

Jonathan Roumie, qui incarne Jésus-Christ dans la série « The Chosen », a encouragé les militants pro-vie lors de la Marche pour la vie vendredi à poursuivre la lutte contre l’avortement, sous-entendant que la procédure est de nature satanique.

S’exprimant devant des milliers de personnes rassemblées au National Mall à Washington, DC, Roumie a averti que « tout comme Dieu est réel, Satan est également réel ».

« Je ne parle pas du dessin animé simpliste d’un mec avec des cornes et une queue. Je parle du père du mensonge, le grand trompeur, le calomniateur diabolique qui vous pousse à douter quand vous savez dans votre cœur la bonne chose faire », a-t-il déclaré.

« Et il n’est pas non plus sur le point d’abandonner ce combat. En fait, il double parce que, devinez quoi? Son temps est limité. Donc, il jette tout ce qu’il a sur le monde et nous tous dedans. Et d’innombrables sont être trompé en conséquence. »

Roumie a noté que Satan « veut votre et ma destruction » et « veut nous faire croire que l’avortement ne nous fait pas de mal individuellement et en tant que société ».

« Alors, s’il vous plaît, je vous en prie, priez pour ceux qui n’ont pas la foi, la force, la clarté de but que vous avez ici », a déclaré Roumie à la foule.

L’acteur a déclaré lorsqu’on lui a demandé comment il essayait de ressembler davantage à Jésus, il a répondu « aimer mes ennemis, prier pour ceux qui me persécutent et ceux qui pourraient me protester ».

« Mais, rappelez-vous, mes chers amis, nous savons comment l’histoire se termine », a-t-il ajouté. « Dieu a gagné. »

La Marche pour la vie est une manifestation annuelle organisée dans la capitale nationale depuis 1974, lancée en réponse à la décision de la Cour suprême de 1973 Roe c.Wade, qui a fait de l’avortement un droit national.

En juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a annulé Chevreuilconcluant que l’avortement n’est pas un droit constitutionnel et que les États peuvent interdire cette pratique.

Depuis la décision, plusieurs États ont interdit les avortements dans presque toutes les circonstances, ce qui a incité de nombreuses cliniques d’avortement dans ces États à fermer leurs portes.

Roumie a évoqué le renversement de Chevreuil comme une «lueur d’espoir» et la suppression d’un «nuage sombre de ténèbres» dans lequel il priait pour que «avec cette récente étape dans la protection de la vie», Dieu «voit le cœur de ceux d’entre nous ici pour soutenir la vie aujourd’hui et dis-nous en cette heure, ‘c’est bon.' »

« C’est bien, mais c’est loin d’être fini », a-t-il ajouté.

La première Marche pour la vie depuis Chevreuil a été renversée, le thème du rassemblement de masse était « Prochaines étapes: Marcher vers une Amérique post-Roe ».

Parmi les autres conférenciers invités figuraient l’auteur et entraîneur de football du Temple de la renommée Tony Dungy et sa femme, Lauren, les membres du Congrès républicain Chris Smith du New Jersey et Steve Scalise de Louisiane et le président Summer Smith des étudiants à vie de la Liberty University, entre autres.

Lauren Dungy, qui, aux côtés de son mari, a adopté huit enfants et en a accueilli une centaine, a déclaré qu’elle s’était offusquée du fait que le débat sur l’avortement était centré sur le choix.

« Il ne s’agit pas de » pro-choix « ou d’être politiquement correct en disant » autonomie corporelle « et » droits reproductifs « , nous parlons de vies », a-t-elle déclaré.