La plupart des fidèles préfèrent la prière à la lecture de la Bible : étude
Accueil » Actualités » La plupart des fidèles préfèrent la prière à la lecture de la Bible : étude

La plupart des fidèles préfèrent la prière à la lecture de la Bible : étude

La plupart des pratiquants protestants aux États-Unis passent quotidiennement du temps seuls avec Dieu – mais la plupart parlent à Dieu par la prière plutôt que de l’écouter à travers sa Parole, selon une nouvelle étude.

Selon une étude de Lifeway Research, 65 % des pratiquants protestants passent intentionnellement du temps seuls avec Dieu au moins quotidiennement, 44 % disant quotidiennement et 21 % disant plus d’une fois par jour.

Pendant ce temps, 17% des pratiquants disent qu’ils sont seuls avec Dieu plusieurs fois par semaine, et 7% disent une fois par semaine. D’autres ont déclaré passer du temps seuls avec Dieu quelques fois par mois (5%), une fois par mois (2%, moins d’une fois par mois (3%) ou jamais (1%).

Lifeway Research a mené l’enquête en ligne auprès de 1 002 Américains du 19 au 29 septembre 2022, à l’aide d’un panel national pré-recruté. Les répondants ont été sélectionnés pour inclure ceux qui se sont identifiés comme protestants/non confessionnels et qui assistent à des services religieux au moins une fois par mois.

La plupart des fidèles, 83%, disent qu’ils sont plus susceptibles de parler à Dieu par la prière plutôt que de lire la Bible ou une dévotion (39%). La plupart des fidèles prient avec leurs propres mots (83%), remercient Dieu (80%), louent Dieu (62%) ou confessent leurs péchés (49%).

« Une étude antérieure sur le discipulat de Lifeway Research a montré que louer et remercier Dieu est l’un des cinq principaux prédicteurs d’une grande maturité spirituelle », a déclaré Scott McConnell, directeur exécutif de Lifeway Research. « C’est une pratique répandue parmi les fidèles lorsqu’ils sont seuls avec Dieu. »

Fait intéressant, parmi les fidèles qui ont choisi de lire pendant leur temps seul avec Dieu, la plupart ont déclaré qu’ils préféreraient lire une Bible physique (63%). D’autres liraient une Bible qui comprend des commentaires supplémentaires ou des pensées de dévotion (25 %) ou des Écritures à partir d’une application (20 %). Seuls 7 % ont déclaré qu’ils liraient une dévotion à partir d’une application.

Les chercheurs ont découvert que ceux qui ont des croyances évangéliques sont plus susceptibles que ceux qui n’en ont pas de dire qu’ils liraient une Bible (78 % contre 52 %) ​​s’ils lisaient quelque chose pendant qu’ils étaient seuls avec Dieu.

Avec 40 %, les jeunes adultes pratiquants, âgés de 18 à 34 ans, sont les plus susceptibles de lire les Écritures à partir d’une application et les moins susceptibles de lire à partir d’un livre de dévotion qui imprime des Écritures (21 %).

« Les chrétiens d’aujourd’hui ont plus de ressources que jamais pour les aider à passer du temps avec Dieu et sa Parole », a déclaré McConnell. « Au fur et à mesure que de nouvelles ressources sont créées, elles peuvent encourager quelqu’un qui, sans cette innovation, n’aurait pas passé du temps avec Dieu. Mais il y a aussi une forte relation entre passer du temps seul avec la Parole de Dieu et adorer fréquemment avec d’autres personnes qui peuvent vous encourager dans votre marche avec Dieu.

Les femmes (48 %) sont plus susceptibles que les hommes (38 %) de faire du temps passé avec Dieu une habitude quotidienne, et celles du Sud (49 %) sont également parmi les plus susceptibles de dire qu’elles passent du temps seules avec Dieu au quotidien. base.

La fréquence de fréquentation de l’église a également eu un impact sur le temps passé seul avec Dieu : l’étude a révélé que ceux qui assistent aux services de culte au moins quatre fois par mois (26 %) sont plus susceptibles que ceux qui y assistent une à trois fois par mois de dire qu’ils passent du temps seuls. avec Dieu plus d’une fois par jour.

« Nous voyons dans les Écritures un modèle de disciples de Dieu qui se retirent pour passer du temps seuls avec lui. Jésus-Christ lui-même a également fait cela », a déclaré McConnell. « La plupart des pratiquants protestants continuent cette interaction relationnelle avec Dieu et utilisent une variété de ressources comme ils le font. »

Une étude de novembre de Lifeway Research a révélé que de nombreux participants ne sont pas encore retournés à l’église depuis la pandémie de COVID-19, même si la grande majorité des églises ont repris les services en personne. En moyenne, les pasteurs ont déclaré que la fréquentation de leurs églises en août était de 85 % de leur niveau de fréquentation du dimanche en janvier 2020.

De même, l’édition d’août du rapport « State of the Bible: USA 2022 » de l’American Bible Society a révélé que 40% des adultes de la génération Z âgés de 18 ans et plus fréquentent l’église « principalement en ligne ». Ils étaient suivis de près par 36 % des fidèles âgés de 77 ans et plus.

Une étude précédente de Lifeway Research a trouvé un lien fort entre la fréquentation de l’église et l’activité d’évangélisation. Les « jamais actifs » étaient les plus susceptibles d’aller à l’église moins d’une fois par mois (46 %) par rapport au groupe « très actif », qui était le plus susceptible d’aller à l’église quatre fois ou plus par mois (24 %).

Dans une récente interview avec The Christian Post, le pasteur et auteur Max Lucado a souligné l’importance d’aller à l’église et a critiqué l’attitude « apathique » que de nombreux chrétiens professants ont envers la fréquentation de l’église au lendemain d’une pandémie.

« Je pense qu’il y a mille raisons pour que nous nous rencontrions en personne », a-t-il déclaré. « Maintenant, si quelqu’un a des problèmes de santé, si son corps ou sa santé est compromis, ce n’est pas le moment. Que Dieu vous bénisse, je comprends. Mais je veux donner un coup de pied divin dans la croupe à ceux qui pourraient être un peu léthargiques.