Accueil » Actualités » Italie : une église apostolique utilisée pour un trafic d'héroïne

Italie : une église apostolique utilisée pour un trafic d'héroïne

ob_b63e42_chiesa-1129401

Ce gang africain se rendait quotidiennement à l’église, mais pas pour y trouver Dieu ! (photo : bariviva.it)

Ils avaient transformé l’église de Torre Angela (Rome) en un quartier général pour cacher de l’héroïne. Parmi les bancs et les symboles religieux, une activité de trafic de drogue florissante avait été organisée.

Le groupe était composé de cinq jeunes Gambiens et d’un Malien qui s’étaient installés dans les locaux de l’église apostolique de la Via delle Amazzoni, une véritable institution ecclésiastique.Comme l’explique il Messaggero, des centaines de fidèles, presque tous de nationalité nigériane, se rendent à l’église chaque week-end. Peut-être est-ce à cause de ce va-et-vient que les six hommes avaient choisi de faire leurs affaires là-bas.

Lorsque des officiers ont pénétré dans l’église, un jeune dealer a immédiatement commencé à cacher plus d’un kilo d’héroïne à divers endroits. Pendant ce temps, les autres ont essayé d’empêcher l’accès à la police en donnant des coups de pied et des coups de poing aux policiers.

Après avoir immobilisé les assaillants, les policiers ont trouvé deux Gambiens dans la salle de bain, où ils cachaient de l’héroïne pure.

source : lesobservateurs.ch

A lire également