Accueil » Actualités » Pakistan : une jeune chrétienne battue et enchaînée par ses employeurs pour avoir refusé de sa convertir à l'islam

Pakistan : une jeune chrétienne battue et enchaînée par ses employeurs pour avoir refusé de sa convertir à l'islam

Une jeune chrétienne, Anika Shehzad Masih, 16 ans, du district de Ferozwala Shakhupura, qui travaillait comme domestique, a été battue après avoir refusé de se convertir à l’islam, et accusée de vol.

Anika vient d’une famille pauvre, et pour subvenir aux besoins de sa famille, elle a accepté un emploi de domestique pour 5000 roupies pakistanaises, environ 25€ . Le travail lui a été suggéré par son voisin.

Après quelques jours, les employeurs d’ Anika lui ont demandé de se convertir à l’islam, mais elle a refusé, mais quand la pression s’est intensifiée et est devenue insupportable, elle a décidé de quitter le travail et a informé la famille de sa décision.

Cela a exaspéré les membres de la famille et ils ont commencé à la battre.

Voir le récit de la jeune fille dans la vidéo ci-dessous :

Enfin, un de ses employeurs l’a emmenée chez ses parents à Ferozwala, et quand ils ont vu l’état de leur fille, ils ont demandé à l’employeur ce qui s’était passé.

Elle leur a dit qu’Anika avait été battue parce qu’elle avait volé leur argent.

La famille a fait appel au pasteur local pour les aider à faire face à la situation, et ils ont pris Anika pour un traitement médical.

Lorsque les parents ont soulevé des objections et posé des questions à l’employeur pour sauver sa peau, la famille a accusé le père d’Anika d’avoir volé 50 000 roupies et de l’or. Mais selon la famille, aucun d’entre eux n’a jamais visité Anika où elle travaillait.

La famille a contacté le député local Tariq Masih Gill et lui a demandé de leur rendre justice pour leur fille, qu’ils croient innocente et qui n’a été torturée que parce qu’elle a refusé de se convertir à l’islam…

Notez que l’accusation de vol dans cette affaire, bien que totalement sans fondement, pourrait entraîner une longue peine de prison pour le père d’Anika, et l’appauvrissement conséquent de sa famille, qui n’aurait aucun recours contre un système de justice qui est fixé contre les chrétiens. Les mauvais traitements continus infligés aux chrétiens et aux autres minorités religieuses au Pakistan sont une question d’une importance immense qui ne reçoit néanmoins que peu d’attention de la part de l’ONU ou des organisations internationales de défense des droits de l’homme.

Prions pour cette jeune fille et sa famille afin qu’ils obtiennent justice.

source : christianpersecution.com

A lire également