Nikki Haley remporte la primaire de DC, marquant la première défaite primaire de Trump
Accueil » Actualités » Nikki Haley remporte la primaire de DC, marquant la première défaite primaire de Trump

Nikki Haley remporte la primaire de DC, marquant la première défaite primaire de Trump

L'ancien président Donald Trump a connu sa première défaite lors d'une primaire présidentielle républicaine ce week-end, même s'il reste le grand favori pour remporter l'investiture du Parti républicain à la présidence.

L'ancienne gouverneure de Caroline du Sud et ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a battu Trump lors de la primaire présidentielle républicaine à Washington, DC ce week-end, mettant ainsi les 19 délégués en jeu.

Selon les résultats non officiels compilés par The Green Papers, qui suit les primaires et les caucus présidentiels, Haley a recueilli 62,76 % des voix lors de la primaire, tandis que Trump n'en a remporté que 33,3 %.

La victoire de Haley intervient alors que Trump a dominé toutes les autres primaires républicaines organisées jusqu'à présent et a accumulé une avance écrasante dans le décompte des délégués.

Les Livres verts rapportent que Trump a obtenu 247 délégués tandis qu'Haley aura au moins 43 délégués engagés à la soutenir à la Convention nationale républicaine qui déterminera le candidat présidentiel du GOP. Il faudra 1 226 délégués pour qu’un candidat remporte l’investiture républicaine à la présidence.

Lors du vote populaire national, Trump a jusqu’à présent battu Haley par une marge de près de 2-1. Trump a obtenu 63,9 % des voix dans les États qui ont organisé des concours d'investiture, tandis que Haley en a remporté 31,69 %.

Le District de Columbia n'était pas la seule juridiction à organiser ce week-end une course à l'investiture républicaine à la présidentielle.

L'Idaho a organisé samedi un caucus républicain, où Trump a remporté 84,89 % du vote populaire et a obtenu les 32 délégués de l'État. Trump a également remporté samedi le caucus républicain du Missouri, obtenant les 54 délégués de l'État.

Jusqu’à présent, neuf États et territoires ont organisé des élections présidentielles républicaines.

En janvier, Trump a remporté les caucus de l’Iowa avec environ 51 % des voix, ce qui lui a valu 20 délégués. Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, arrivé deuxième, a reçu 21,3 % des voix et neuf délégués. Il a abandonné la course moins d'une semaine plus tard. Haley a recueilli 19,07 % des voix et est repartie avec huit délégués. Vivek Ramaswamy, quatrième, a abandonné après avoir obtenu 7,64 % des voix et trois délégués.

La primaire présidentielle républicaine du New Hampshire a eu lieu une semaine plus tard. Trump, qui a gagné avec 54,35 % des voix, a reçu 13 délégués du concours, tandis que Haley a obtenu 43,28 % et a obtenu neuf délégués. Le Nevada a organisé des caucus de circonscription au début du mois dernier, ce qui a permis à Trump de remporter 99,11 % des voix et les 26 délégués de l'État.

Haley a choisi de renoncer au caucus et de participer à la primaire non contraignante du Nevada, où elle a remporté 30,63 % des voix contre les 63,26 % obtenus par « aucun de ces candidats ».

Le caucus territorial des îles Vierges du 8 février a permis à Trump de battre Haley de 74,21 % à 25,79 % et de mettre les quatre délégués à gagner. Lors des primaires de Caroline du Sud le week-end dernier, Trump a remporté 59,79 % des voix et 47 délégués, contre 39,52 % pour Haley et trois délégués. Lors des primaires du Michigan la semaine dernière, Trump a remporté 68,16 % des voix et 51 délégués, tandis que Haley a reçu 26,56 % des voix et quatre délégués.

D'ici la fin de cette semaine, près de la moitié des États américains auront organisé des primaires ou des caucus présidentiels républicains, le Dakota du Nord devant organiser des caucus présidentiels républicains lundi et les électeurs républicains de 15 États devant sélectionner leurs candidats préférés lors du Super Tuesday : Alabama, Alaska, Arkansas, Californie, Colorado, Maine, Massachusetts, Minnesota, Caroline du Nord, Oklahoma, Tennessee, Texas, Utah, Vermont et Virginie. Près de la moitié des délégués auront également été attribués.

Même si la saison primaire se poursuit encore pendant trois mois, Trump reste le favori pour remporter l'investiture républicaine pour la troisième élection présidentielle consécutive. La moyenne des sondages RealClearPolitics mesurant les opinions des électeurs républicains entre le 13 et le 28 février montre que 78,7 % sont favorables à Trump tandis que seulement 15,3 % préfèrent Haley.

Le vainqueur des primaires présidentielles républicaines affrontera probablement le président Joe Biden aux élections générales. Comme Trump, Biden fait face à des adversaires majeurs lors des primaires présidentielles du Parti démocrate. Mais jusqu’à présent, ces challengers n’ont pas sérieusement menacé sa renomination. La moyenne des sondages RealClearPolitics réalisés entre le 5 et le 28 février montre que Biden bat le représentant Dean Phillips, démocrate du Minnesota, de 66 points.