L'Église maintient l'innocence du pasteur accusé d'avoir fraudé un homme handicapé de plus de 27 000 $
Accueil » Actualités » L’Église maintient l’innocence du pasteur accusé d’avoir fraudé un homme handicapé de plus de 27 000 $

L’Église maintient l’innocence du pasteur accusé d’avoir fraudé un homme handicapé de plus de 27 000 $

Une église du Tennessee maintient fermement l’innocence d’un pasteur accusé d’avoir escroqué un homme atteint d’un handicap mental de plus de 27 000 dollars et d’avoir pris le contrôle de plus de 366 000 dollars de pension et de prestations de sécurité sociale de cet homme.

Un grand jury du comté de Marion a inculpé David Berry lundi dernier d’un chef de violation de la loi sur les délits informatiques, d’un chef de vol de plus de 10 000 $ mais de moins de 60 000 $ et d’un chef d’exploitation financière d’une personne âgée ou d’un adulte vulnérable.

Un rapport publié mercredi dernier par le contrôleur du Trésor du Tennessee, Jason Mumpower, détaille les allégations contre Berry, pasteur du Praise & Worship Family Outreach Center à Jasper. Il possède et exploite également une entreprise appelée The Tax Service.

Le Praise & Worship Family Outreach Centre a publié mardi une déclaration sur sa page Facebook proclamant l’innocence de Berry.

« Vous apprendrez que le pasteur David a été arrêté. Ce sont des accusations totalement infondées », indique le communiqué. « Notre pasteur, notre frère, notre ami et sa femme ont plus que jamais besoin que tous les membres de la famille de la foi soient à ses côtés !

Selon le rapport de Mumpower, Berry a été nommé bénéficiaire représentatif par le biais du programme de paiement représentatif de la Social Security Administration pour gérer les prestations d’invalidité d’un adulte handicapé en 2011.

L’adulte en question était « incapable de gérer pleinement ses propres ressources » en raison d’une « déficience intellectuelle ». Grâce à son rôle de bénéficiaire représentatif de l’adulte anonyme, Berry était chargé de payer la nourriture, le logement, les vêtements, les soins médicaux et les articles de confort personnel de l’homme en utilisant les fonds de la sécurité sociale.

L’Administration de la sécurité sociale note qu’« un bénéficiaire n’a aucune autorité légale pour gérer des revenus non issus de la sécurité sociale », tandis que la loi du Tennessee interdit « d’exploiter financièrement sciemment un adulte vulnérable ». Le rapport de Mumpower affirme que Berry « a détourné au moins 27 386,29 $ appartenant à l’adulte handicapé ».

« Comme l’adulte handicapé a demandé à la Social Security Administration (SSA) de désigner Berry comme bénéficiaire représentatif, Berry a ouvert un compte courant de bénéficiaire représentatif pour recevoir les paiements de sécurité sociale de l’adulte handicapé », indique le rapport. « En tant que bénéficiaire représentatif, lui seul avait accès au chéquier du compte et à la carte de débit. La politique de la SSA ne permet pas au bénéficiaire d’accéder directement à son compte, et Berry n’a pas donné à l’adulte handicapé l’accès aux relevés bancaires de son compte pour examen. »

Les allégations spécifiques décrites dans le rapport affirment que, bien que l’adulte handicapé ait autorisé une dîme mensuelle de 10 % au Praise & Worship Family Outreach Center, Berry a écrit à plusieurs reprises des chèques dépassant ce montant à son église à partir du compte courant de l’homme. Le total des dîmes excédentaires versées à l’Église sur neuf ans, de novembre 2011 à août 2020, s’élève à 16 686,42 $.

De plus, Berry est accusé d’avoir transféré 5 000 $ du compte d’épargne de l’homme vers son compte courant, puis d’avoir retiré l’argent en espèces. Un montant supplémentaire de 4 000 $ provenant du compte d’épargne serait allé directement sur le compte courant personnel de Berry.

Le rapport indique qu’un total combiné de 898,75 $ provenant du compte courant de l’adulte handicapé a été utilisé illégalement pour payer les soins dentaires de Berry et de sa femme. Berry a déclaré aux enquêteurs qu’un montant supplémentaire de 801,12 $ provenant du compte courant avait été détourné pour couvrir les coûts de réparation de son véhicule personnel.

En plus des allégations de détournement, Berry est accusé d’avoir contrôlé un total de 366 587,76 $ de fonds constitués de prestations de retraite d’adulte handicapé et de prestations de sécurité sociale appartenant à l’épouse de l’homme sans autorisation appropriée. Les enquêteurs affirment que cet argent a été placé sur un compte d’épargne que Berry contrôlait, les achats provenant du compte couvrant « des achats au restaurant, des achats de carburant, divers achats dans des magasins de détail, un prêt pour une soirée du Super Bowl, de nombreuses transactions en espèces et d’autres achats douteux ». « .

La dernière allégation contenue dans le rapport indique que Berry a effectué des transferts douteux totalisant 9 549,50 $ depuis des comptes appartenant à l’homme et à sa femme vers des comptes inconnus.

Dans sa déclaration, le Praise & Worship Family Outreach Centre a affirmé : « L’ennemi a tout essayé pour diffamer et arrêter la promotion du Royaume de Dieu dans notre communauté. »

L’Église a insisté sur le fait que l’arrestation de Berry n’aurait pas d’impact sur les opérations quotidiennes.

« Tous les domaines du ministère sous ATTAIN continueront comme d’habitude, les services du dimanche, l’étude biblique du jeudi soir, le ministère de rétablissement et la cuisine communautaire », affirme le communiqué.