ob_cf49d6_kat-6209963
Accueil » Actualités » Canada : une professeure renvoyée de son poste car ayant défendu la réalité du sexe biologique

Canada : une professeure renvoyée de son poste car ayant défendu la réalité du sexe biologique

ob_cf49d6_kat-6209963

Kathleen Lowrey a été licenciée parce que ses opinions sur le sexe (fondées sur le sexe biologique) ont mis certains étudiants mal à l’aise parce qu’ils ne voulaient pas entendre que les hommes sont des hommes et les femmes sont des femmes …

« Les hommes ne peuvent pas tomber enceinte. » Ses opinions qualifiées d’extrêmes et radicales l’ont rendue « problématique » au point où elle a été contrainte de quitter son rôle administratif. Lorsqu’elle a refusé de partir, elle a été licenciée.

Kathleen Lowrey explique qu’elle a été informée lors de réunions que des plaintes ont été déposées auprès du doyen des étudiants et du Bureau de la divulgation et des droits de l’homme de l’université, sur le fait que ses opinions sur le féminisme mettaient les étudiantes en danger (en danger de quoi ???). Elle ne connaît pas exactement la nature des plaintes – ni qui les a déposées – car elles ont été déposées de manière informelle et anonyme, a-t-elle déclaré.

«Mon président espérait que je démissionnerais de mon poste

On l’accuse également d’avoir découragé les étudiants d’organiser des événements de fierté (gay), ce qu’elle nie. Cette affirmation qui l’a conduite à conclure que les plaintes étaient centrées sur ses opinions sur le sexe.

À la suite d’une réunion avec le doyen de la faculté, elle a reçu une lettre l’informant qu’elle ne pourrait pas continuer à jouer ce rôle et son départ serait dans le meilleur intérêt du département. Lowrey a déclaré que la lettre n’expliquait pas les motifs de son licenciement.

Lowrey se décrit comme une «féministe critique de genre» qui considère le sexe biologique d’une importance primordiale dans la lutte pour les droits des femmes. Alors qu’il y a quelques années à peine, ce précepte était la norme dans les milieux féministes, il est désormais jugé mauvais et «transphobe».

« Something very wrong has happened at the University of Alberta. A professor has been fired from part of her academic job for views on sex and gender that break with current orthodoxy. » -Carolyn Sale @ArtsSquared @RyersonCFE
We stand with Kathleen Lowrey!https://t.co/jC8M2T2K4I

— Canadian Women’s Sex-Based Rights – caWsbar (@cawsbar) June 3, 2020

«Quelque chose de très grave s’est produit à l’Université de l’Alberta. Un professeur a été congédié d’une partie de son travail universitaire pour des opinions sur le sexe et le genre qui rompent avec l’orthodoxie actuelle.»

Romains 1.24-25 : « C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté par les désirs de leur cœur, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps,

 eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! »

Esaïe 5.20 : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur et la douceur en amertume ! »

source : chretiens2000.com