Inde : un chrétien battu par des extrémistes hindous jusqu'à en perdre l'audition

Publié le 19 Octobre 2020

Un chrétien en Inde se retrouve avec des lésions auditives permanentes après que des radicaux hindous l'ont brutalement battu, lui demandant de renoncer au christianisme et de revenir à l'hindouisme. (photo : DR)

Un chrétien en Inde se retrouve avec des lésions auditives permanentes après que des radicaux hindous l'ont brutalement battu, lui demandant de renoncer au christianisme et de revenir à l'hindouisme. (photo : DR)

Le 2 septembre, une foule de 60 radicaux hindous a pris d'assaut la maison de Jagra Kashyap, 45 ans, et de son fils Asharam Kashyap dans le village de Badrenga, district de Bastar, rapporte Morning Star News . Exigeant que les chrétiens renoncent à leur foi, les radicaux ont frappé l'oreille de l'aîné jusqu'à ce qu'elle saigne en portant des coups sévères dans le dos de son fils.

Les médecins de l'hôpital gouvernemental du district ont déclaré que les dommages à l'oreille de Kashyap sont permanents et qu'il aura besoin d'une aide auditive pour le reste de sa vie, selon un avocat allié du groupe de défense juridique Alliance Defending Freedom India .

 

L'avocat allié d'ADF Inde a aidé les victimes à préparer une pétition aux responsables de la police du district de Bastar. Les agents ont déclaré qu'ils n'enregistreraient pas un premier rapport d'information à moins que des témoins oculaires ne se présentent pour enregistrer des déclarations; cependant, les chrétiens craignent d'être attaqués par des extrémistes hindous s'ils parlent à la police. 

"La prochaine étape consiste à présenter une demande au magistrat en lui demandant de diriger les policiers pour enregistrer une affaire et enquêter sur l'affaire", a déclaré l'avocat.

 

Le pasteur local Vishwanath Kawasi a déclaré que les chrétiens se sont depuis réfugiés dans un lieu inconnu, craignant pour leur vie s'ils restaient dans le village. 

«Leurs familles chez elles ne se sentent pas non plus en sécurité, mais si Kashyap et son fils y retournent, ils pourraient être à nouveau attaqués à tout moment», a déclaré le pasteur Kawasi. Selon le pasteur, plus de 10 familles chrétiennes du village ont été attaquées le mois dernier.

 

«Seuls sept ou huit membres ont le courage d'assister au culte du dimanche», a-t-il déclaré à Morning Star News. «Le chef du village et les anciens du village font du porte-à-porte en menaçant les chrétiens de renoncer à leur foi et de participer à des rituels de purification pour revenir à l'hindouisme.» 

 

Le pasteur a fait valoir que les cas d'extrémistes hindous faisant pression avec force sur les chrétiens pour qu'ils se convertissent à l'hindouisme sont «délibérés et financés par des personnalités politiques éminentes et un effort bien structuré pour cibler les églises d'origine dans les régions les plus reculées de l'État».

 

La police n'a rien fait pour protéger la liberté de religion de ceux qui se convertissent au christianisme, a-t-il déclaré, ajoutant que la police restait largement insensible au sort des minorités religieuses. 

 

 

 

source : infomediachrist.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article