Amazon met en place le paiement avec la paume de la main

Publié le 1 Octobre 2020

Le géant du e-commerce a développé une technologie biométrique de paiement sans contact permettant de régler ses achats en magasin d'un simple mouvement de la main. Une innovation qui soulève une nouvelle fois d'importantes questions de sécurité.(photo : Amazon)

Le géant du e-commerce a développé une technologie biométrique de paiement sans contact permettant de régler ses achats en magasin d'un simple mouvement de la main. Une innovation qui soulève une nouvelle fois d'importantes questions de sécurité.(photo : Amazon)

Payer ses courses presque comme on passe le portique du métro. C'est la dernière innovation lancée par le géant du e-commerce Amazon, décidément très prolifique ces dernières semaines. Quelques jours après avoir dévoilé un drone de surveillance à faire voler chez soi, la firme de Seattle a annoncé mardi 29 septembre qu'elle allait expérimenter dans deux de ses magasins une technologie qui pourrait permettre de régler des achats en passant simplement la paume de la main au-dessus d'une borne de paiement sans contact. 

 

Baptisé Amazon One, ce service biométrique sera d'abord déployé dans les supérettes Amazon Go de Seattle, le siège de l'entreprise. Il pourrait ensuite être étendu à ses autres magasins américains et proposés à des établissements tiers. La chaîne de supermarchés haut de gamme Whole Foods Market rachetée par le groupe de Jeff Bezos il y a trois ans pourrait faire partie des bénéficiaires.

 

En réduisant les frictions lors de l'expérience en magasin, Amazon espère que sa technologie deviendra un moyen de paiement alternatif, voire une option pour les cartes de fidélité, qui s'imposera à côté des terminaux de paiement habituels à moyen terme. La société l'imagine aussi être utilisée pour fluidifier l'entrée du public dans les stades ou les concerts ou sur le lieu de travail des salariés.

 

Des craintes pour la vie privée

 

Le service est présenté comme une technologie "rapide, fiable et sûre" par Amazon. Il repose sur une technologie de numérisation de la paume de la main. Le système capture différentes caractéristiques de la paume, les détails à la surface comme les lignes et les plis, mais aussi les motifs veineux afin de créer une signature numérique unique. Les données sont ensuite chiffrées puis envoyées dans le cloud où elles sont censées être sécurisées. Amazon ne s'étend pas plus que ça sur les modalités du processus.

 

La firme explique avoir choisi cette technologie car elle serait plus sécurisée que les autres outils biométriques. "Vous ne pouvez pas déterminer l'identité d'une personne en regardant simplement une image de sa paume", explique un cadre de l'entreprise, ce qui déplace les enjeux au niveau de la sécurisation des données en ligne, un domaine où Amazon est loin de se montrer irréprochable historiquement.

 

Une autre limite au projet réside dans le fait que les chercheurs en cybersécurité démontrent régulièrement qu'il est possible de pirater des systèmes de signatures biométriques plus ou moins sophistiqués. Avec l'inconvénient qu'il est impossible de changer de paume, d'iris ou d'empreinte digitale une fois que leurs données sont compromises.

 

Le paiement biométrique en plein essor

 

 

Les clients désireux d'utiliser Amazon Go ne sont pas obligés de posséder un compte Amazon. Mais un numéro de téléphone portable et une carte bancaire sont nécessaires. Ils peuvent évidemment associer un compte Amazon pour retrouver leur historique d'achats et gérer leurs données. L'entreprise affirme qu'elle collectera des données sur les magasins où est utilisée cette option et promet qu'elle n'aura pas accès au contenu ni au montant des paniers. Les utilisateurs auront la possibilité de demander à supprimer leurs données biométriques en ligne. 

 

Reste à savoir dans quelle mesure Amazon va réussir à convaincre ses clients d'utiliser cette option. L'adoption des modes de paiement liés aux fonctions Touch ID et Face ID d'Apple incite plutôt à l'optimisme. Malgré les craintes soulevées par ces technologies, le paiement biométrique est aujourd'hui un secteur en plein essor à travers le monde. Les premières cartes bancaires biométriques doivent être lancées dans les prochaines semaines

 

 

source : rtl.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #nouvel ordre mondial

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article