USA : une mega-church de Caroline du Nord se divise en 2400 groupes de maison

Publié le 8 Septembre 2020

Pour s’adapter à la pandémie, cette église a décidé de ne plus effectuer de grands rassemblements jusqu’en 2021 et à la place elle a partagé ses 12 000 membres en 2 400 groupes de maisons. (photo : Schaumburg Photography)

Pour s’adapter à la pandémie, cette église a décidé de ne plus effectuer de grands rassemblements jusqu’en 2021 et à la place elle a partagé ses 12 000 membres en 2 400 groupes de maisons. (photo : Schaumburg Photography)

«Tout a changé durant la pandémie», a résumé Mike Rapacz au portail Baptist Press, faisant référence au fait que maintenant, son petit groupe reste en lien avec l'église, Summit Church.

 

Comme le gouvernement de l'État a défini que les réunions, même à la maison, devraient être limitées à 10 personnes à l'intérieur et 25 à l'extérieur, la direction de Summit church a fixé une limite par petits groupes, en partageant les enfants par tranches d'âges.

 

De cette manière, l'église a décidé de s’organiser en des milliers de petits groupes, plus précisément 2400, qui mobilisent les 12000 membres, dirigés par le pasteur JD Greear.

 

« Ne pas être ensemble pour adorer le week-end ne signifie pas que nous ne pouvons pas encore nous rencontrer. Nous allons les équiper pour se réunir dans des églises de maison - de petits groupes de personnes qui se rassemblent dans des maisons, selon ce que les autorités considèrent comme sûr, en termes de réglementation et de taille de groupe », a déclaré le pasteur.

 
 https://www.baptistpress.com/resource-library/news/2400-summit-church-small-groups-to-worship-in-homes-until-2021/

https://www.baptistpress.com/resource-library/news/2400-summit-church-small-groups-to-worship-in-homes-until-2021/

Todd Unzicker, l'un des pasteurs auxiliaires, a comparé cette situation provisoire à la réalité de l'église décrite dans Actes des Apôtres :

« Par exemple, dans mon petit groupe, nous nous réunissons le dimanche matin pour adorer, ensuite nous prenons un repas ensemble et nous consacrons du temps à la prière », a-t-il résumé.

Un autre pasteur, Peter Park, comprend que l'un des plus grands défis de la pandémie est de rester proche des gens, qui sont déjà fatigués par les émissions en ligne :

« … Je crois que la mission de faire des disciples se poursuivra par des nouvelles voies et que l'Église deviendra plus forte ».

 

 

 

via : chretiens2000.com

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article