Soudan : la liberté de culte désormais autorisée et inscrite dans la loi !

Publié le 11 Août 2020

Désormais , les musulmans qui se convertissent à Christ n'encourront plus la peine capitale. Les femmes voient également leurs droits élargis. (photo : DR)

Désormais , les musulmans qui se convertissent à Christ n'encourront plus la peine capitale. Les femmes voient également leurs droits élargis. (photo : DR)

Presque an après la destitution du président Omar el-Béchir, le gouvernement de transition du Soudan a mis fin, le 11 juillet dernier, à la peine de mort en cas d'apostasie de l'islam. Le Soudan renonce à l'application stricte de la charia.

 

L’apostasie, c’est-à-dire le fait de renoncer à la religion musulmane, n’est plus passible de mort au Soudan depuis le 11 juillet dernier. Lors d’une interview télévisée, le ministre de la Justice, Nasr al-Din Abdel-Bari, a expliqué que l’objectif de cette mesure est de «garantir la liberté de religion et l’égalité en matière de citoyenneté et d’application du droit». Cette décision lève le risque d’encourir la peine capitale pour les personnes qui quittent l’islam et celles qui se convertissent à la foi chrétienne.

Les femmes bénéficient des modifications de la loi

 

Par ailleurs, le gouvernement de transition a apporté d’autres modifications de la loi, renonçant à une application stricte de la charia, ce code de loi islamiste entré en vigueur au Soudan en 1983. Parmi ces dernières, on relèvera l’interdiction de l’excision des filles, désormais passible de trois ans de prison.

Autre nouveauté, les femmes ont reçu l’autorisation de voyager seules avec leurs enfants, même sans autorisation de leur mari.

Selon le journal La Croix, les chrétiens ont la possibilité d’importer et de consommer de l’alcool. Cette interdiction reste toutefois en vigueur pour les musulmans. Un chrétien peut se voir inculpé pour complicité s’il en consomme en compagnie d’un musulman pris en flagrant délit.

Des réactions contrastées

Ces modifications de la loi, saluées notamment par la minorité chrétienne et la communauté internationale, ont provoqué la colère du prédicateur islamiste Abdel-Hay Youssef. Selon Cath.ch, ce dernier les a qualifiées de «guerre contre les vertus et une agression contre la religion et l’identité de la nation».

 

source : evangeliques.info

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article