USA : une femme aveugle bannie pendant 2 ans d'un parc pour avoir parlé de Jésus

Publié le 24 Juin 2020

La bibliothèque Westerly et le parc Wilcox dans le Rhode Island. (Google Maps)

La bibliothèque Westerly et le parc Wilcox dans le Rhode Island. (Google Maps)

Une femme aveugle du Rhode Island a été interdite pendant deux ans d'un parc public et d'une bibliothèque à Westerly pour avoir partagé sa foi chrétienne . Elle a déposé une plainte pour discrimination.

 

Des responsables de la Memorial and Library Association, en charge de la bibliothèque Westerly et du parc Wilcox, ont exigé que Gail Blair, 63 ans et aveugle, arrête de discuter dans le parc à propos de Jésus.

Pendant les conversations, Gail offrait généralement une copie de l'Évangile de Jean. Les membres de l'association ont appelé la police le 24 juin 2019, affirmant qu'elle s'était «habituée à harceler les visiteurs en les arrêtant et en leur donnant des brochures religieuses».

 

Gail, représentée par le First Liberty Institute et William Wray Jr., avocat à Adler Pollock & Sheehan PC, a déposé une plainte pour discrimination auprès de la Commission des droits de l'homme du Rhode Island contre l'association des bibliothèques.

Dans la plainte, Gail, qui a travaillé comme infirmière jusqu'en 1991 et a souffert d'un trouble qui a entraîné une perte de vision progressive, dit qu'elle a été interdite "en raison de la discrimination illégale [des associations] contre moi en raison de mon handicap et de mes convictions religieuses."

 

Un représentant de l'association a déclaré à Fox News qu'il "ne pratiquait ni ne tolérait aucune forme de discrimination", ajoutant qu'il n'avait pas reçu de copie de la plainte et "ne pouvait pas commenter spécifiquement les allégations de Gail Blair".

"L'Association nie avec véhémence toute allégation de discrimination ou d'acte répréhensible et  attend avec intérêt de recevoir une copie de la plainte afin de réfuter  toute allégation de Mme Blair."

 

En juillet 2019, Gail était volontaire pour l'événement de l'école biblique de son église dans le parc lorsque le département de police de Westerly l'a informée qu'elle avait transgressé le règlement. Ils l'ont prévenue qu'une future violation entraînerait son arrestation.

 

«Le service de police a recherché tous les incidents impliquant des plaintes ou des avis d'intrusion contre quiconque aurait distribué des informations, des brochures, de la sollicitation, de la vente, du colportage, etc., et n'en a trouvé aucun, sauf lorsque l'Association a appelé la police pour m'éjecter du parc.» a dit Gail. «Ma conduite n'a pas violé les 'règles de conduite' publiées par Westerly Library et Wilcox Park. Elle n'a pas non plus violé les directives du parc. »

Mme Blair, qui habite à côté du parc, a déclaré qu'elle "ne peut pas accéder de manière indépendante à un autre parc public ou à une autre bibliothèque publique gratuite".

Elle a nié avoir accosté les clients du parc. "Je fais ce que la Pocket Testament League demande, offrir simplement un Évangile de Jean, la Parole de Dieu, sans dispute."

Jeremy Dys, avocat spécial pour les litiges et les communications pour First Liberty, le plus grand groupe juridique de liberté religieuse aux États-Unis, a qualifié l'incident de "scandaleux et discriminatoire" dans une déclaration à Fox News.

"Aucune entité gouvernementale ne devrait interdire à quiconque - et encore moins à une femme douce et aveugle - d'avoir simplement mené des conversations sur sa foi et d'avoir donné une copie de l'Évangile de Jean dans un parc public", a déclaré Dys.

 

 

source : foxnews.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article