Brésil : à 88 ans, elle célèbre Jésus pour sa guérison du COVID-19

Publié le 6 Juin 2020

Dona Amara est maitrenant rentrée chez elle, entourée d'une partie de sa famille. (photo : DR)

Dona Amara est maitrenant rentrée chez elle, entourée d'une partie de sa famille. (photo : DR)

Le Covid-19 a provoqué pandémie qui a mis le monde à genou avec des centaines de milliers de morts. Les personnes âgées sont les plus vulnérables face à cette maladie. Cependant, plusieurs cas d'entre elles qui ont vaincu la maladie sont connus. Certaines d'entre elles rendent gloire à Jésus, Amara Claudina Menezes, 88 ans, à la retraite, en fait partie. Elle a dit merci à Dieu de l'avoir guérie de cette maladie.

 

 

Mère de sept enfants,  d'un grand nombre de petits-enfants et d'arrière-petits-enfants , Dona Amara est heureuse de faire partie du club des personnes âgées rescapées du coronavirus . Elle a passé  deux  semaines à l'hôpital, fatiguée, grippée et toussant beaucoup

«C'est Dieu qui m'a remise dans ma maison. Cette maladie n'est pas facile. Je ne savais même pas que j'avais attrapé ça. C'est donc un soulagement encore plus grand », explique Dona Amara. Elle vit depuis l'âge de 18 ans à Vila São Miguel, à Afogados, Zone Ouest de Recife. Avec elle vivent sa fille, Janair Gomes da Silva, 53 ans, sa petite-fille, Joselaine Gomes, 31 ans, et quatre arrière-petits-enfants.

Amara a commencé à ressentir les premiers symptômes le jour de la fête des mères au Brésil, le 9 mai. Une semaine plus tard, le 17 mai, elle avait besoin de soins médicaux. «Elle avait très froid. Nous avions l'habitude de donner du jus, du thé mais il n'y avait pas de signe d'amélioration. Et puis elle est devenue plus faible et nous avons appelé les urgences », se souvient sa fille, Janair.

Tout d'abord, la femme âgée a été emmenée à l'unité de soins d'urgence (UPA) d'Alto Ibura. Le lendemain 18 mai, elle a été transférée à l'hôpital Provisório 2, l'une des unités de la mairie de Recife dédiée à la prise en charge des cas suspects ou confirmés du nouveau coronavirus.

 

Dona Amara recebeu alta do Hospital Provisório dos Coelhos nessa terça-feira (2). (Foto: Divulgação/PCR.)  


Ses petits-enfants Joselaine et Edson étaient responsables de  prise en charge de Dona Amara, qui est l'une des 1 200 personnes qui sont passées par les hôpitaux de campagne de la ville et ont vaincu Covid-19.

Evangélique de l'église baptiste, Dona Amara ne tarit pas en actions de grâce , pour avoir été guérie.
«Maintenant, je dois me reposer, mais je ne peux que remercier Dieu, car il m'a donné cette victoire », conclut-elle.

 

 

Psaumes 50.14-15 : "Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes voeux envers le Très-Haut.
Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras."

 

 Dona Amara, bien qu'elle  soit considérée comme une personne vulnérable pour la société, est précieuse aux yeux de l'Eternel et c'est lui qui l'a secourue face au Covid-19.

 

source : diariodepernambuco.com.br

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #témoignages

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article