Jordanie : un musulman désespéré par la mort de sa femme voit Jésus dans un songe et se convertit

Publié le 31 Mai 2020

En priant sur la tombe de sa femme, Altaf va vivre une expérience qui va totalement changer sa vie... (photo : E.E)

En priant sur la tombe de sa femme, Altaf va vivre une expérience qui va totalement changer sa vie... (photo : E.E)

Après la mort de sa femme du coronavirus en mars dernier, Altaf*, un musulman sunnite, a fait un rêve… il a vu un homme brillant descendre des nuages et des hommes sortir du cimetière chrétien avec des corps transformés et lumineux. A quelques lieux de là, des chrétiens qui lui avaient donnés un tract jeûnaient et priaient pour les malades du Covid-19…

 

Toute la famille d’Altaf* (nom changé pour des raisons de sécurité), un arabe sunnite de Jordanie, a été frappée par le Covid-19 en mars dernier, rapporte Bibles for Mideast qui raconte son témoignage.

Hospitalisé, ainsi que ses deux enfants et sa femme dans un état grave, deux chrétiens de Bibles for Mideast ont proposé de prier pour lui et sa famille, ce qu’il a refusé. Ils lui ont cependant laissé un tract.

N’ayant rien d’autre à faire, Altaf décida de lire le tract de l’évangile, sur lequel il lut un verset sur la vie au ciel après la résurrection qui le déconcerta :

 

« Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. » Matthieu 22.30

 

Altaf avait en effet appris des érudits islamiques que des hommes et des femmes glorifiés, ou houris, recevraient les croyants au ciel pour leur offrir de l’alcool et toutes sortes de plaisirs plus grands que sur la terre. Les deux histoires ne concordaient pas, aussi laissa-t-il le tract sur la table.

Une semaine plus tard, sa femme est tombée gravement malade puis mourut.  Altaf et ses enfants par contre purent quitter l’hôpital.

Perturbé et lugubre, Altaf ne savait que faire de ses enfants de jeune âge qu’il aimait tant. Il se sentait si seul sans sa femme. Parfois, il se rendait sur sa tombe et priait pour son âme jusqu’à ce que le chagrin le submerge.

Un jour, alors qu’il était assis et priait, il s’est assoupi et il se mit à rêver. Il voyait les cimetières des autres communautés ainsi que le lieu de sépulture islamique où il était assis.

Alors qu’il voyait le cimetière chrétien, les nuages au-dessus de lui, l’herbe et le sol, les fleurs s’éclaircirent et les couleurs se firent plus intenses. Il se mit à se dire que le cimetière chrétien devait s’attendre à recevoir un invité distingué et honoré pour être plus joliment paré que les autres.

Soudain, un homme brillant descendit dans les nuages avec une voix indescriptible et mélancolique… comme de l’eau, comme un tonnerre… Il semblait que des millions d’anges l’accompagnaient. Puis, à la stupéfaction d’Altaf, il vit des gens sortir du cimetière chrétien avec des corps transformés et brillants. Ils se levèrent pour rejoindre l’homme qui était venu dans les nuages, puis ils continuèrent à se lever jusqu’à ce qu’ils entrent dans un lieu glorieux qui ne pouvait être que le ciel. Il entendit alors un culte qu’il n’a pas de mots adéquats pour décrire.

Il ne put s’empêcher non plus de remarquer que « les gens se transformaient et s’envolaient du cimetière chrétien uniquement. » Personne du cimetière musulman – ni sa femme, ni aucun des nombreux imams et érudits islamiques qui y étaient enterrés – ne sortit de sa tombe pour rejoindre l’homme brillant. Troublé, il se réveilla de son rêve.

L’impression que lui avait laissé son rêve ne le quitta pas, alors qu’il rentrait chez lui, et il continua à s’agiter jusqu’à son coucher. Puis, pendant qu’il dormait, il fit encore une fois le même rêve, du début à la fin. Il s’est levé de son lit, a attrapé le Coran et a lu quelques passages. La paix continuait à lui échapper.

Soudain, il remarqua le feuillet provenant des évangiles posé sur la table. Après son départ de l’hôpital, il l’avait ramassé avec tous ses papiers et ses médicaments et l’avait emmené chez lui, et c’est pourquoi il s’asseyait maintenant sur la table.

Il l’a lu avec une grande concentration. Une étrange et merveilleuse paix emplissait son esprit pendant qu’il lisait :

 

 « Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » 1Thessaloniciens 4.14

 

Cela pourrait-il vraiment être le cas ? Il a composé le numéro de téléphone portable figurant au dos du tract, et un homme à la voix  amicale lui a répondu.

Pendant qu’Altaf vivait tout cela, un pasteur du Moyen-Orient et les membres de son église clandestine priaient et jeûnaient pour les patients atteints de COVID-19 dans le monde entier. Les restrictions ont été levées pour certains rassemblements dans leur région, de sorte qu’ils ont pu se réunir en tant qu’église – bien que secrètement. La Jordanie tolère sa minorité chrétienne, mais les musulmans convertis au christianisme sont confrontés à des violences physiques, des arrestations et même la mort.

Alors qu’ils priaient, le pasteur a eu la vision qu’une personne à l’esprit et à l’âme agités allait le contacter pour obtenir des conseils divins. Il en a fait part aux membres, et tous ont tenu cette personne devant Dieu et ont prié avec ferveur. Quelques minutes plus tard, le pasteur a reçu l’appel d’Altaf ! Après une brève discussion, le pasteur l’a invité à leur lieu de rencontre.

À son arrivée, Altaf a raconté en larmes tout ce qu’il avait vécu. Le pasteur lui a gentiment expliqué le chemin du salut par Jésus, comment lui aussi pouvait rencontrer Jésus-Christ sur les nuages et entrer au ciel. Le pasteur a ensuite partagé son propre témoignage de conversion à Jésus-Christ, comme l’ont fait certains autres.

Altaf a ensuite trouvé facile de croire que seul le salut en Jésus pouvait faire entrer quelqu’un dans la gloire du ciel… une gloire qu’il avait eu le privilège d’entrevoir.

Il confessa tous ses péchés devant le Seigneur et accepta Jésus-Christ comme son sauveur personnel et son Seigneur. Pour leur sécurité, lui et ses enfants restent maintenant dans l’église.

Il a été baptisé un peu plus tard avec sept autres anciens musulmans ! Veuillez prier pour lui et ses deux jeunes enfants. Priez aussi pour les autres baptisés. Ils font face et feront face à des persécutions de toutes parts.

 

 

sources : Bibles for Mideast

chretiens.info

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #témoignages

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article