Virginie : le pasteur qui a tenté Dieu est mort du COVID19

Publié le 16 Avril 2020

Le bishop Gerard Glenn de la New Deliverance Evangelistic Church. (photo : Facebook/NDEC)

Le bishop Gerard Glenn de la New Deliverance Evangelistic Church. (photo : Facebook/NDEC)

Il a pratiqué ce qu'il a prêché... puis il est mort du coronavirus.

 

Un pasteur évangélique est décédé du COVID-19 quelques semaines seulement après avoir fièrement montré à quel point son église de Virginie était bondée - et promettant de continuer à prêcher, quelles que soient les recommandations sanitaires, "à moins que je ne sois en prison ou à l'hôpital".

 

Lors de son dernier service, tenu le 22 mars, Mgr Gerald O. Glenn a demandé à sa congrégation de la New Deliverance Evangelistic Church de Richmond de prouver combien il y avait malgré les avertissements contre les rassemblements de plus de 10 personnes.

 

«Je crois fermement que Dieu est plus grand que ce redoutable virus. Vous pouvez me citer là-dessus », a-t-il dit, sous les applaudissements de l'assemblée, en disant que « les gens sont guéris » dans son église.

 

 

 

Il a ensuite admis être «controversé», en  «violant» les protocoles de sécurité - avec «bien plus de 10 personnes» à l'église - il a juré de garder son église ouverte «à moins que je ne sois en prison ou à l'hôpital».

 

"Je suis essentiel, je suis un prédicateur - je parle à Dieu!"

 

Dimanche, son église a annoncé «avec un cœur extrêmement douloureux et lourd» que le pasteur était décédé une semaine après avoir reçu un diagnostic de COVID-19.

 

Sa femme, Marcietia Glenn, est également malade avec le virus. Leur fille, Mar-Gerie Crawley, a déclaré à WTVR que son père avait initialement ignoré ses symptômes parce qu'il souffrait d'une affection qui entraînait souvent des fièvres et des infections.

 

Elle exhorte maintenant tout le monde à rester à la maison.

 

"Cela devient très réel pour vous", a-t-elle déclaré à WTVR après le diagnostic de ses parents.

 

"Je supplie simplement les gens de comprendre la gravité et la gravité de cela, parce que les gens disent que ce n'est pas seulement pour nous, c'est pour tout le monde autour de nous."

 

 

Avoir la foi, ne signifie pas prendre des risques inconsidérés . Oui, nous faisons confiance à Dieu pour nous protéger, mais la Parole nous rappelle de ne jamais lui forcer la main . Même Jésus ne s'y est pas risqué . Lire  à ce sujet Luc 4.

 

Luc 4.1-12 : "Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain. Il fut conduit par l'Esprit dans le désert

 où il fut tenté par le diable pendant 40 jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là et, quand cette période fut passée, il eut faim.

 Le diable lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »

 Jésus lui répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement [mais de toute parole de Dieu]. »

 Le diable l'emmena plus haut, [sur une haute montagne, ] et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.

 Puis il lui dit : « Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m'a été donnée et je la donne à qui je veux.

 Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. »

 Jésus lui répondit : « [Retire-toi, Satan ! En effet, ] il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras. »

 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça au sommet du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas, car il est écrit :

 Il donnera, à ton sujet, ordre à ses anges de te garder

 et : Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »

 Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu. »

 

 

 

source : nypost.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article