La Société Biblique du Danemark élimine « Israël » de sa nouvelle Bible 2020

Publié le 23 Avril 2020

La Société Biblique du Danemark a lancé une nouvelle traduction de la Bible qui qui élimine le mot Israël du Nouveau Testament.

La Société Biblique du Danemark a lancé une nouvelle traduction de la Bible qui qui élimine le mot Israël du Nouveau Testament.

Une nouvelle traduction officielle de la Bible en danois suscite l’étonnement. La SBD responsable de la traduction, a éliminé le mot "Israël" du Nouveau Testament - qui dans la nouvelle édition est appelé "Le Nouvel Accord".

Environ 60 références à la terre d'Israël ont été supprimées de la nouvelle traduction de la "Bible 2020". Dans tous les passages bibliques, le mot Israël est remplacé par "Juifs", "La terre des Juifs.

 

La secrétaire générale de la Société Biblique Danoise, Birgitte Stoklund Larsen, explique que le mot Israël a été réécrit afin que la Bible puisse être comprise par des personnes qui ne la connaissent pas. Larsen plaide également pour le changement en affirmant qu'Israël : « dans les textes bibliques a plusieurs significations ».

 

« Le Nouvel Accord a été publié pour la première fois en 2007 et a été légèrement révisé jusqu'au lancement de Bible 2020. Beaucoup étaient ravis que les traducteurs aient choisi de paraphraser Israël avec, par exemple, le « peuple juif », « les juifs » pour éviter un malentendu évident avec l'État moderne d'Israël », affirme-t-elle.

Birgitte Stoklund Larsen

Birgitte Stoklund Larsen

Dans une vidéo publiée sur YouTube, le danois Jan Frost critique ouvertement le changement de la nouvelle Bible. Il dénonce les explications des traducteurs de la nouvelle édition.

« Les traducteurs, cependant, n'ont pas appliqué la même logique lorsqu'ils ont mentionné le pays d'Égypte. Le mot Égypte reste inchangé dans la nouvelle édition de la Bible », note Frost.

 

En effet Egypte, Israël ou Babylone ne font pas forcément référence à des lieux géographiques dans la Bible mais souvent, l’emploi de ces mots qualifie des spiritualités ou des mentalités.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs chrétiens danois critiquent le changement d'un élément aussi central du Nouveau Testament. Dans la plupart des commentaires, on soupçonne largement qu'Israël a été retiré par la SBD pour des raisons politiques.

 

 

L’année dernière l'évangéliste Torben Sondergaard et sa famille, ont fui le Danemark, un pays qui a récemment fait campagne pour que les chrétiens abandonnent leur foi.

Torben, sa femme et ses filles sont allés aux États-Unis avec le statut de "réfugiés fuyant une zone de guerre". Les médias danois ont en effet présenté certains de ses rassemblements, d'une façon tronquée en manipulant les images; en amenant volontairement l'opinion publique et politique à se déchaîner contre lui et ses proches.  Ils ont dû abandonner leur vie au Danemark emportant en tout, huit valises.

Torben est le fondateur de la The Last Reformation (La Dernière Reforme), un mouvement mondial qui tend à remettre les chrétiens actuels dans une perspective du livre des Actes. Les derniers apôtres font comme les premiers apôtres, prêchant dans les rues et baptisant quiconque croit sur place etc…

Torben est également le fondateur du «Jesus Center» au Danemark, qui a formé des disciples de 30 nations pour diffuser ce message à travers le monde; centre qui a depuis été fermé par les autorités danoises. La famille Sondergaard a quitté le Danemark après une série d'attaques contre le pasteur et son ministère. Aujourd'hui aux USA, ils peuvent mener leur ministère en toute liberté.

 

 

Torben Sondergaard et sa famille (photo CBN news)
Torben Sondergaard et sa famille (photo CBN news)
Torben Sondergaard et sa famille (photo CBN news)

Torben Sondergaard et sa famille (photo CBN news)

 

 

sources : chretiens2000.com

CBN

Guiame

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité, #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article