Il n’est jamais trop tard pour servir Dieu !

Publié le 27 Janvier 2020

Ne regarde pas à ton âge ou à ta condition financière ou physique même. Demande juste à Dieu comment tu peux l’honorer  et  le servir sur cette terre le restant de tes jours...

Ne regarde pas à ton âge ou à ta condition financière ou physique même. Demande juste à Dieu comment tu peux l’honorer et le servir sur cette terre le restant de tes jours...

As-tu déjà entendu parler des ouvriers de la onzième heure qui reçurent à la fin de leur service, le même salaire que ceux de la première heure ? (Matthieu 20.1-16). De prime abord, on jugerait cette façon de traiter ses employés, d’injuste. Mais quand on prend le temps de comprendre les motifs du maître de la maison, l’on se dit certainement, cet homme est d’une bonté sans pareil.

Esaïe 55.8 : « Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et vos voies ne sont pas mes voies déclare l’Eternel »

 Notre Seigneur Jésus ne juge pas les choses par l’apparence comme nous. Il n’est pas dans l’instantané mais se projette dans la durée. C’est un Dieu bon et patient qui désire que celui qui se conduit mal,  se repente ;  et Il est le Dieu de la seconde, troisième et énième opportunité.  

Pour Lui, l’âge ne compte pas, ni même le temps gaspillé dans le monde. Ce qu’Il aimerait c’est qu’à l’instant où nous devenons conscients de notre position en Lui, nous prenionsl’engagement de le servir le reste de notre vie, qu’importe s’il nous reste deux heures à vivre sur cette terre.

La Parole de Dieu regorge de beaucoup de personnages qui ont bien commencé leur service avec le Seigneur, mais dont la marche s’est vue freinée par le péché ou la peur. Cependant après être revenus à eux même, ils n’ont pas dit que c’était trop tard pour servir le Seigneur, ils ne se sont pas disqualifiés eux même de la grâce et dans l’humilité, ils ont demandé à Dieu de se servir à nouveau d’eux pour accomplir son plan.

De ces personnages bibliques, nous pouvons citer entre autres :

  • Samson (Juges 13-16) l’un des Juges d’Israël qui, après avoir livré son secret à une fille de philistins, peuple ennemi  d’Israël, se retrouve dépouillé de l’objet de sa force (sa longue chevelure). Cependant, après avoir passé une longue période à récolter les fruits de sa désobéissance, sa chevelure se remit à pousser et lors d’une fête où  un grand nombre des philistins étaient rassemblés, il demanda à Dieu à nouveau la force surnaturelle pour en finir avec tous ceux qui se trouvaient à cette fête. Et Dieu l’exauça. La Bible rapporte que « les morts qu’il fit mourir dans sa mort furent plus nombreux que ceux qu’il avait fait mourir pendant sa vie » Juges 16.30 ;
  • Jean Marc, compagnon de service de Barnabas et Paul (Actes12.25)  qui les avait abandonnés pendant le service, mais qui finalement s’était résolu à retourner auprès de ses compagnons d’œuvre. La réticence de Paul de le reprendre avec eux pour le service ne l’empêcha pas de continuer à œuvrer (Actes 15.37-39).Plus tard,  il devint si utile qu’il reçut l’approbation de Paul (Colossiens 4.10). Il est aussi l’auteur de l’évangile de Marc ;
  •    Marie de Magdala, la femme de laquelle Jésus avait chassé sept démons (Marc 16.9). Cette femme n’a pas regardé à son ancienne condition pour se mettre au service du Seigneur. Elle ne s'est  pas trouvée trop petite ou indigne pour accompagner le Seigneur dans son service. Elle a méprisé la honte et n’a pas tenu compte des regards des hommes et femmes qui l’avaient connu avant sa conversion. La Bible rend un beau témoignage d’elle en Marc 15.40 : « Et il y ‘avait aussi des femmes qui regardaient de loin, entre lesquelles étaient aussi Marie de Magdala, et Marie la mère de Jacques le mineur  et de Joses, et de Salomé, qui lorsqu’il était en Galilée, l’avaient suivi et l’avaient servi » et c’est à cette dame que le Seigneur donne plus tard, la responsabilité d’aller annoncer sa résurrection (Jean 20.17-18).

Au regard de tous ces exemples,  tu peux être rassuré que si le Seigneur ne t’a pas lui-même disqualifié de son service, tu es et demeure un candidat sur qui Il peut compter le moment venu. Ne regarde pas à tes déboires passés, rassures toi juste de ne plus retourner dans ton ancienne vie. Ne regarde pas à ton âge ou à ta condition financière ou physique même. Demande juste à Dieu comment tu peux l’honorer  et  le servir sur cette terre le restant de tes jours. Sois fortifié(e).

 

source : frequencechretienne.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #exhortation

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article