Chine : inquiétude des chrétiens autour des nouvelles réglementations religieuses

Publié le 10 Janvier 2020

Arrestation de chrétens de l'église shouwang de Pekin en mars 2019 . (photo : DR)

Arrestation de chrétens de l'église shouwang de Pekin en mars 2019 . (photo : DR)

Les chrétiens en Chine craignent davantage de difficultés avec l'introduction de nouvelles mesures religieuses le mois prochain qui resserreront le contrôle de l'État sur les activités de l'église.
Les nouvelles mesures administratives entrent en vigueur le 1er février, rapporte Asia News, et font suite aux "Règlements sur les affaires religieuses" introduits il y a deux ans qui, selon les chrétiens du pays, ont conduit à une ingérence accrue.


La réglementation couvre un large éventail de domaines, de la formation des lieux de culte à leurs bureaux et à leur organisation, en passant par les finances et les projets.
Surtout, ils couvrent également les réunions et les rassemblements, qui sont soumis à l'approbation du département des affaires religieuses.


L'article 5 stipule que "les organisations religieuses doivent adhérer à la direction du Parti communiste chinois, respecter la constitution, les lois, les règlements, les ordonnances et les politiques, adhérer au principe de l'indépendance et de l'autonomie gouvernementale, adhérer aux directives sur les religions en Chine, la mise en œuvre des valeurs du socialisme ".
L'article 17 renforce encore ce message en déclarant :
"Les organisations religieuses doivent diffuser les principes et les politiques du Parti communiste chinois, ainsi que les lois, réglementations et règles nationales au personnel religieux et aux citoyens religieux, éduquer le personnel religieux et les citoyens religieux à soutenir les dirigeants du Parti communiste chinois, soutenant le système socialiste, adhérant et suivant la voie du socialisme aux caractéristiques chinoises. "

 

Le règlement stipule également que "sans l'approbation du département des affaires religieuses du gouvernement populaire ou l'enregistrement auprès du département des affaires civiles du gouvernement populaire, aucune activité ne peut être menée au nom des groupes religieux".
Un prêtre catholique en Chine a déclaré à Asia News que les nouvelles mesures reflétaient l'hostilité du Parti de la communauté chinoise envers toutes les religions.


"Dans la pratique, votre religion n'a plus d'importance, si vous êtes bouddhiste, ou taoïste, ou musulman ou chrétien : la seule religion autorisée est la foi dans le Parti communiste chinois", a-t-il dit.
Le chien de garde de la persécution, International Christians Concern, a déclaré craindre que le nouveau règlement ne soit utilisé par le gouvernement communiste comme un "outil juridique pour resserrer davantage l'espace réservé aux groupes religieux".

 

Pour en savoir plus sur la situation actuelle des chrétiens chinois, cliquer sur le lien : 

 

http://www.lalumieredumonde.fr/search/chine/

 

 

source : infomediachrist.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article