USA : 15 ans de prison pour avoir brûlé le drapeau des fiertés d'une " église LGBT " !

Publié le 28 Décembre 2019

Adolfo Martinez a été condamné beaucoup plus sévèrement pour avoir brûlé un morceau de tissu que ne le sont en moyenne les violeurs aux USA... (photo : DR)

Adolfo Martinez a été condamné beaucoup plus sévèrement pour avoir brûlé un morceau de tissu que ne le sont en moyenne les violeurs aux USA... (photo : DR)

Un Homme qui voulait «punir» les homosexuels a pris 15 ans d’emprisonnement pour avoir brûlé un drapeau LGBT  . »une peine plus sévère qu’une peine de viol. »

Adolfo Martinez, 30 ans, a volé le drapeau de l’Église « Ames United Church of Christ« , dans l’Iowa avant de le brûler, parce qu’il détestait les homosexuels  .

Adolfo Martinez
l’Église « Ames United Church of Christ

Plus tard, Martinez s’est vanté de ce qu’il a fait auprès des médias locaux, affirmant qu’il « faisait l’œuvre de Dieu ».

 

Il a déclaré à KCCI-TV« C’est tout à mon honneur de le faire. Ce fut un honneur de le faire. C’est une bénédiction du Seigneur.  »

Lorsqu’on lui a demandé s’il ciblait spécifiquement les homosexuels, Martinez a répondu:

 

«Oui, oui, oui. Exactement. J’ai brûlé leur fierté, je suis coupable comme accusé « 

 

Le "pasteur"de l’église Eileen Gebbie, qui s’identifie comme une femme gay, dit qu’elle reconnaît que les actions de Martinez étaient motivées par la haine.

 

« J’ai souvent vécu Ames comme n’étant pas aussi progressiste que beaucoup de gens le croient, et il y a toujours une très grande communauté queer fermée », a-t-elle déclaré au registre Des Moines lors de sa condamnation en novembre.

Le procureur Jessica Reynolds a déclaré que Martinez avait été accusé d’un crime de haine parce qu’il était motivé par l’orientation sexuelle des autres. 

Pour cela, il a été condamné à une lourde peine de 15 ans de prison qui dépasse de loin la peine moyenne pour viol aux États-Unis, qui est d’environ 10 ans.

Finalement, les juges ont prononcé un an pour utilisation imprudente d’explosifs ou d’incendie et 30 jours pour harcèlement. Ce qui porte le total à 16 ans. Les peines seront purgées consécutivement, selon les dossiers judiciaires du comté de Story, a rapporté Des Moines Register  .

Certes l'acte n'est pas très malin, mais cela méritait-il un peine aussi sévère? On ne peut que légitimement se demander quelle sera la prochaine étape : l'exécution pour simplement contredire l'idéologie LGBT ? Cela aurait pu paraître ridicule de poser cette question il y a encore peu, mais au vu de ces évènements, rien n'est moins sûr...

 

 

Sources : thesun.co.uk

lesmoutonsrebelles.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article