Chine : Xi Jinping veut réécrire la Bible pour l’adapter à la ligne du Parti communiste

Publié le 24 Décembre 2019

Les autorités chinoises ont exhorté les représentants des principaux cultes à modifier les traductions des textes de référence afin de les mettre en conformité avec «les exigences de la nouvelle époque». (photo : Corinne ROZOTTE/Divergence)

Les autorités chinoises ont exhorté les représentants des principaux cultes à modifier les traductions des textes de référence afin de les mettre en conformité avec «les exigences de la nouvelle époque». (photo : Corinne ROZOTTE/Divergence)

Désormais, l’Évangile devra se conformer à la vulgate marxiste-léniniste matinée de «caractéristiques chinoises», et les paraboles de Jésus-Christ, rester dans la ligne du Parti communiste, sous peine d’être expurgées des bibles à disposition des fidèles dans le pays le plus peuplé de la planète. Pékin lance une nouvelle offensive en faveur de la «sinisation» des religions, s’attaquant cette fois à la doctrine même, du Nouveau Testament au Coran en passant par les sutras bouddhistes. Les autorités ont exhorté les représentants des principaux cultes en Chine à modifier les traductions des textes de référence, lors d’une réunion le 6 novembre, afin de les mettre en conformité avec «les exigences de la nouvelle époque». Une formule codée qui fait référence à «l’ère du président Xi Jinping», dont la pensée a été inscrcrite dans la Constitution en 2018, dans la foulée d’un Congrès à sa gloire.

 

« Former un système idéologique religieux aux caractéristiques chinoises »

« Il faut une évaluation complète des traductions existantes de classiques religieux », a expliqué le compte-rendu de cette réunion. « Pour les contenus non conformes, il faut des modifications et il faut retraduire les textes », a-t-il ajouté. Les représentants des principaux cultes en Chine avaient été convoqués pour mettre en application les décisions du 4e plénum du Parti, tenu fin octobre à Pékin, et qui a décrété le renforcement de sa mainmise idéologique sur la société, avec pour ambition d’affermir un contre-modèle à la démocratie occidentale. Le président de cette assemblée, Wang Yang, y a notamment souligné « l’importance fondamentale de l’interprétation des doctrines et des règles religieuses » avec pour objectif affiché de « graduellement former un système idéologique religieux aux caractéristiques chinoises ». La surveillance religieuse n’est pas nouvelle en Chine, mais le pays franchit une nouvelle étape avec cette mesure. 

 

 

sources : lefigaro.fr

valeursactuelles.com

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

PRABHAKARA RAO RAJARAPU 31/12/2019 06:05

PLEASE PRAY FOR MY MINISTRY---------AGAPE FROM INDIA THANK YOU

éternelmonBerger 30/12/2019 16:20

Merci pour cette publication, sois abondamment béni dans le Seigneur!

PERSCH Emmanuel 05/01/2020 09:27

Merci beaucoup. Bénédictions pour vous pour cette nouvelle année !