Italie : une statue du dieu moloch trône devant le Colisée de Rome

Publié le 13 Novembre 2019

Des sources indiquent que cette abomination n'a pu se faire qu'avec l'approbation du Vatican. Info, intox ? (photo : DR)

Des sources indiquent que cette abomination n'a pu se faire qu'avec l'approbation du Vatican. Info, intox ? (photo : DR)

Les touristes qui visitent le Colisée de Rome ne peuvent pas louper cette gigantesque statue d'une divinité cananéenne païenne connue sous le nom de "Moloch" qui vient d'être érigée juste à l'entrée. Dans l'Antiquité, ceux qui servaient Molech lui sacrifiaient littéralement des enfants, et apparemment cela impliquait de les brûler à mort. Et maintenant, une statue massive de cette idole païenne est la pièce maîtresse d'une nouvelle "exposition archéologique" au Colisée romain de renommée mondiale. Oui, c'est exactement le même Colisée où d'innombrables chrétiens ont été martyrisés pour leur foi qui abrite aujourd'hui l'une des divinités païennes les plus monstrueuses que le monde ait jamais vue.

Je sais que cela semble presque trop étrange pour être vrai, mais c'est en train de se produire. Ce qui suit provient du communiqué de presse officiel de cette "exposition"...

    Une reconstitution de la terrible divinité Moloch, liée aux religions phénicienne et carthaginoise et représentée dans le film Cabiria de 1914 (réalisé par Giovanni Pastore et écrit par Gabriele D'Annunzio) sera placée à l'entrée du Colisée pour accueillir les visiteurs de l'exposition.

 

    Moloch[a] est le nom biblique d'un dieu cananéen associé au sacrifice d'enfants, par le feu ou la guerre. Le nom de cette divinité est aussi parfois épelé Molech, Milcom, ou Malcam.

Les organisateurs de cette "exposition"  ont délibérément décidé de le mettre en scène dans un lieu où 100% des visiteurs du Colisée le verraient immédiatement.

Une femme qui a récemment visité le Colisée a raconté à LifeSiteNews ce dont elle a été témoin...

    "Nous étions tellement excités le jour où nous avons décidé d'aller au Colisée", a déclaré Alexandra Clark à LifeSiteNews par courriel. Elle et sa sœur Tiffany avaient hâte de visiter le site du martyre chrétien.

    "Mais dès que nous y sommes arrivés, la vue qui nous a accueillis a été horrifiante ! La colossale statue païenne de Moloch montait la garde à l'entrée. Il a été placé à cet endroit de choix pour que tous ceux qui entraient dans le Colisée aient à le passer", poursuit-elle.

Comment peut-on permettre une chose pareille ?

Et ce qui rend cela encore plus choquant, c'est que le Colisée est en fait contrôlé par le Vatican. Ce qui suit vient de Breaking Israel News...

    Une source proche de l'affaire l'a dit à Breaking Israel News : "Il n'est pas possible qu'une telle chose puisse se faire sans la permission directe des plus hauts niveaux du Vatican. Le Colloseum de Rome appartient au Vatican, et plus particulièrement au diocèse de Rome, également appelé le Saint-Siège. Si quelqu'un veut y faire quoi que ce soit, il doit obtenir l'autorisation du bureau du diocèse de Rome. Cette exposition, intitulée "Cathargo : le mythe immortel", ne pouvait y être tenue que si des autorisations étaient accordées à des niveaux élevés."

 

Les responsable de l'exposition s'emploient à contredire les textes bibliques en disant que le dieu moloch n'a jamais existé ni été vénéré mais qu'il s'agit d'une invention moderne (voir le texte "explicatif" en italien et en anglais sur la droite), mais les Ecritures sont claires à son sujet !

 

Dans Lévitique 18.21, le peuple d'Israël est spécifiquement mis en garde contre le sacrifice de ses enfants à cette idole monstrueuse...

    "Tu ne laisseras passer aucun de tes descendants par le feu jusqu'à Moloc, et tu ne profaneras point le nom de ton Dieu : Je suis le Seigneur."

 

Jérémie 32.5 : "Ils ont construit des hauts lieux en l’honneur de Baal, dans la vallée de Ben-Hinnom, pour offrir leurs fils et leurs filles en sacrifice à Moloc. Cela, je ne l'avais pas ordonné, cela ne m'était pas venu à la pensée : commettre de telles horreurs pour faire pécher Juda !" 

 

Selon le ministère de l'apologétique chrétienne et de la recherche, la façon dont ces bébés seraient tués était vraiment horrible...

    Les anciens chauffaient cette idole avec du feu jusqu'à ce qu'elle brille, puis ils prenaient leurs nouveau-nés, les plaçaient sur les bras de l'idole, et les regardaient brûler à mort. Je ne peux m'empêcher de comparer le massacre de l'avortement d'aujourd'hui au sacrifice des enfants par ces anciens païens. Dans les deux cas, la vie innocente est détruite pour le bien du parent.

Au cours des dernières années, il semble y avoir eu un effort concerté pour mettre en place des symboles des anciennes religions païennes au Moyen-Orient dans des endroits clés partout dans le monde. Cela comprend l'érection de l'"arc de Baal" à Washington D.C. et à New York.

Mais contrairement à certaines de ces autres "expositions", celle-ci va durer beaucoup plus longtemps que quelques jours.

En fait, on nous dit que cette statue de Moloch restera debout au Colisée de Rome jusqu'au 29 mars 2020...

 

 

source : crashdebug.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps, #occultisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

josy 14/11/2019 05:43

Regarder la coincidence en ce jour jour même il y a en Italie des marée haute qui inonde la ville