Comment une Américaine s'est implantée les clefs de son domicile et de sa Tesla dans le bras

Publié le 2 Septembre 2019

La fusion entre l'homme et la machine n'est plus de le science-fiction désormais... (photo : Amie DD)

La fusion entre l'homme et la machine n'est plus de le science-fiction désormais... (photo : Amie DD)

Elle n'oubliera plus jamais ses clefs de voiture. Une ingénieure texane, propriétaire d'une Tesla, a cherché un moyen de se passer de la clef. Et elle a trouvé : elle s'est faite implanter une puce dans le bras.
Amy DD avait déjà une puce dans la main gauche pour ouvrir la porte de chez elle. Et avec sa nouvelle Tesla électrique, elle s'est demandée pourquoi il ne serait pas possible techniquement de l'ouvrir et de la démarrer avec la même technique. Elle a donc dissous dans l'acide la clef, qui ressemble à une carte de crédit. Elle a réfléchi au meilleur moyen de protéger la puce dans une capsule plastique.
Dans une vidéo sur Youtube, elle explique que la puce ressemble à celles qu'implantent les vétérinaires sur les chiens. Si ce n'est pas dangereux sur les animaux, pourquoi est-ce que cela le serait sur elle ?
Comme il a été difficile de convaincre des médecins de l'implanter, elle a donc été voir un tatoueur perceur qui a l'habitude d'ajouter des implants sous la peau. Après quelques jours de cicatrisation, l'expérience a fonctionné : la voiture s'ouvre et démarre lorsqu'elle approche son bras. La scientifique affirme que cette opération est moins intrusive pour le corps que les implants mammaires.

source : rtl.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article