UK : 2 jeunes chrétiens suspendus à l'école pour avoir refusé de suivre des cours de propagande LGBT

Publié le 23 Juillet 2019

Karen Francis et sa fille Kaysey, l'une des deux élèves concernés. (photo : DR)

Karen Francis et sa fille Kaysey, l'une des deux élèves concernés. (photo : DR)

En Grande-Bretagne, une courageuse fille de 10 ans s'exprime en vidéo après avoir été suspendue, accusée d'avoir tenu des propos homophobes au cours d'une leçon de classe LGBT. Non seulement elle nie cette affirmation, mais elle dit qu'elle ne savait même pas ce que ce mot voulait dire. Elle et son camarade Farell ont donc été suspendus à cause de leur refus de suivre des cours LGBT. 

Kaysey et un de ces camarade de classe nommé Farrell, étudiant dans une école du sud de Londres, ont tous deux demandé à être exclus d'une leçon qui faisait la promotion du mois de la fierté LGBT. 

L'enseignante, Susan Papas, a expliqué aux deux étudiants que la leçon faisait partie du programme et que refuser de participer ne constituait pas une option, selon le Christian Legal Center, qui se bat pour la liberté de religion au Royaume-Uni. 

Kaysey et Farrell ont appris qu'ils étaient homophobes et ont été accusés de faire des commentaires anti-LGBT en classe. L'enseignant les a même accusés de vouloir tuer des personnes LGBT. Les deux jeunes enfants ont dit qu'ils n'avaient jamais dit cela et qu'ils avaient rejeté la déclaration lorsque l'enseignant leur avait demandé: "Voulez-vous qu'ils meurent?" 

Kaysey dit qu'elle ne savait même pas ce que le mot "homophobe" voulait dire jusqu'à ce que son professeur l'explique
Kaysey, une chrétienne pentecôtiste, défend ses convictions dans une vidéo de Christian Concern et explique que les enfants perdent confiance en eux.

Kaysey raconte son histoire dans cette courte vidéo

Malgré la suspension de Kaysey et de Farrell pour avoir exprimé leurs convictions, l’école primaire Heavers Farm affiche la valeur du respect mutuel sur son site Web: 
"Dans nos écoles, nous avons créé des environnements sûrs et propices où les enfants peuvent exprimer leurs opinions et faire leurs propres choix".

 

Il faut croire que cette liberté ne s'applique que lorsque les opinions des élèves vont dans le sens de l'idéologie dominante...

Plus de 23 000 personnes ont signé une pétition pour soutenir Kaysey et d’autres étudiants courageux qui demandent à être dispensés des cours en classe LGBT. 

 

 

 

source : ekklesia.pro

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article