Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad: J’ai senti Dieu m’appeler

Publié le 5 Juin 2019

Ousmane et sa fille, lors de son accident . (photo : Portes Ouvertes)

Ousmane et sa fille, lors de son accident . (photo : Portes Ouvertes)

Le ramadan vient de s'achever. Une période difficile pour les chrétiens d'arrière-plan musulman, surtout s'ils vivent au Moyen-Orient ou en Afrique. Ousmane, au Tchad, persévère malgré les pressions de sa famille.

Ousmane (34 ans) est un chrétien d’arrière-plan musulman. Cela signifie qu’il a eu l’audace de couper les ponts avec l’islam. Une rupture radicale:

«Après avoir entendu l’Évangile, j’ai senti Dieu m’appeler. J’ai entendu cet appel et j’y ai répondu.» 

C’est aussi une décision lourde de conséquences par rapport à sa famille qui se sent offensée et déshonorée. Ousmane est devenu un traître!

Seul et brisé par la souffrance

Ousmane est marié et père de trois enfants. Il s'est converti au christianisme en 2017. Même si sa femme et ses enfants ne sont pas chrétiens, ils sont affectés par le rejet. «Parfois, à l’heure du repas, les hommes de la famille élargie se rassemblent et les femmes leur apportent de la nourriture. Quand ma femme apporte son plat, ils refusent de le manger. C’est difficile pour elle. C'est à cause de moi qu'ils la traitent ainsi. Quelques mois après ma conversion, ma seconde fille a eu un accident. Tout le monde est resté indifférent, même mes parents. Personne n'a essayé de savoir comment elle allait», explique Ousmane avec tristesse.

«Je veux que nous soyons tous sauvés»

«Il n’est pas bon pour une personne d’être sauvée et que sa famille reste dans l’ignorance», dit Ousmane. Malgré l’exclusion, les insultes et les menaces, il s’accroche fermement à l’espoir de voir sa famille parvenir au salut. Et il affirme :

«Je sais que ce n'est pas un homme qui m'a appelé à venir vers Jésus. Dieu lui-même l'a fait, et je resterai ferme jusqu'à la fin parce que rien ne peut me séparer de lui.»

Un précieux soutien pastoral

Heureusement, un pasteur local aide Ousmane dans ce parcours du combattant. «Chaque fois qu’il vient me rendre visite, je reçois la force de persévérer à travers tout cela... J'aime le passage de Romains 8 : 35-39. Chaque fois que je le lis, je suis très encouragé: il me dit que rien ne peut me séparer de l'amour de Dieu. Rien, pas même la persécution!»

Fortifier les chrétiens d’arrière-plan musulman

Le ramadan vient de s'achever et, avec lui, l’action «30 jours de prière pour le monde musulman». Dieu a certainement appelé d’autres musulmans au salut en Jésus-Christ. 

Grâce à ses partenaires au Tchad, Portes Ouvertes renforce la présence de l’Église auprès des chrétiens d’arrière-plan musulman, comme Ousmane et bien d’autres. Nous aidons les responsables d’églises à prendre soin d’eux de manière spirituelle et matérielle. Le pasteur d’Ousmane est l’un de ceux qui ont bénéficié de ce programme.

Sujets de prière

  • Remercions Dieu pour la persévérance d’Ousmane et le courage de son pasteur
  • Prions pour que Dieu touche le cœur de son épouse et de sa famille élargie
  • Prions pour la communauté chrétienne d’arrière-plan musulman au Tchad

 

source : portesouvertes.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée, #intercession

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article