France : le Sénat fait une nouvelle provocation en passant à 14 semaines le délai pour l'avortement

Publié le 9 Juin 2019

photo d'un foetus à 14 semaines. (photo : DR)

photo d'un foetus à 14 semaines. (photo : DR)

Vote aussi ignoble qu'inattendu au Sénat. Dans les dernières minutes de l'examen du projet de loi santé par les sénateurs le 7 juin 2019, l'ex-ministre socialiste Laurence Rossignol a réussi à faire adopter, à la faveur d'un hémicycle dégarni, un allongement de deux semaines des délais de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Actuellement, la pratique d’une IVG chirurgicale est possible jusqu’à la fin de la 12e semaine de grossesse et celle d’une IVG médicamenteuse jusqu’à la fin de la 5e semaine. Ce nouvel amendement prévoit un allongement du délai de l’avortement chirurgical par aspiration jusqu’à la fin de la 14e semaine de grossesse.

Les vies de plusieurs milliers de bébés chaque année ont ainsi été décidées par un vote de 12 sénateurs contre 10 (dans une chambre qui compte 348 sénateurs ) !

Une provocation dans le contexte actuel, visant à s'opposer à la volonté de certains états américains qui visent au contraire depuis 2 ans à réduire les possibilités d'IVG.

voir notamment l'article suivant et les liens qui y sont donnés  :

la Louisiane adopte à son tour une loi restreignant l'avortement

 

 

 

 

photo : Twitter/Laurence Rossignol

photo : Twitter/Laurence Rossignol

Seulement une vingtaine de sénateurs présents !

Comment un tel vote s’est-il produit, dans un Sénat à majorité de droite ? Le dernier article du projet de loi santé venait d'être voté, au terme d'une semaine d'examen en première lecture. Il restait alors quelques amendements à examiner et seulement une vingtaine de sénateurs étaient encore présents. L'amendement défendu par Laurence Rossignol a alors été adopté par un vote par "assis-debout", le comptage du vote à main levée n'étant pas suffisamment clair.

"Un vrai plus" pour les femmes

La ministre de la Santé Agnès Buzyn, de même que le président de la commission des Affaires sociales, Alain Milon (Les Républicains), avaient exprimé un avis défavorable sur cet amendement.
"Je n'en reviens pas", a déclaré Laurence Rosssignol à l'AFP, soulignant que "c'est une revendication du Planning familial" et "un vrai plus" pour les femmes, face à la
désertification médicale et aux difficultés d'accès à l'IVG.
Prochaine étape : le Sénat doit se prononcer le mardi 11 juin par un vote solennel sur l’ensemble du texte de la loi santé. Députés et sénateurs tenteront ensuite de se mettre d'accord sur une version commune.

Pas de suppression de la clause de conscience

Après ce vote inattendu dans un Sénat à majorité de droite, l'ex-ministre des Droits des femmes a encore défendu un amendement pour supprimer la clause de conscience spécifique, dont peuvent se prévaloir les médecins pour refuser de pratiquer une IVG. Mais pour cette mesure, Alain Milon a réclamé un scrutin public et l'amendement a été rejeté par 247 voix contre 92. En gros, elle entend bien que si un médecin refuse de pratiquer un IVG , celui-ci devrait être sanctionné voire perdre son emploi ! Les médecins qui se sont engagés  à défendre la vie, seraient ainsi contraints de la retirer sur simple demande...

 

Comment se développe un bébé dans les semaines suivant sa conception ?

-A trois semaines – le coeur pompe le sang à travers son propre réseau sanguin.
-A cinq semaines – le nez, les joues et les doigts deviennent visibles.
-A six semaines – le système nerveux commence à fonctionner et les reins, l’estomac et le foie se mettent à travailler.
-A sept semaines – les ondes émises par le cerveau sont détectables.
-A dix semaines – le foetus a fondamentalement tout d’un nouveau-né.
-A douze semaines – les empreintes digitales sont complètement dessinées et ne changeront plus.

  -A 14 semaines : bébé  mesure environ 14 cm pour un poids approximatif de 100g.  Les proportions de son petit corps s'équilibrent et sont de mieux en mieux respectées : les jambes sont maintenant plus longues que les bras.

Depuis la semaine dernière, les capacités du foetus se sont considérablement étendues : bébé est devenu un petit être capable d'expressions faciales : caché du reste du monde, il peut maintenant froncer les sourcils, bouger les yeux et les lèvres, sucer son pouce et même avaler sa salive ! Le réflexe de succion est déjà bien présent, il perdura plusieurs mois après sa naissance.
Sa gymnastique quotidienne se poursuit avec des exercices physiques de plus en plus performants et complexes : il ferme et serre les poings, plie et remue les doigts, donne des coups de pieds... peut-être commence-t-il à jouer avec son cordon ombilical ? In utéro, bébé ne rate pas une occasion de jouer !
Notre athlète en herbe évolue à une vitesse folle et fait de plus en plus de choses. Son sens du goût se développe également : il aime boire le liquide amniotique dont le goût change selon les aliments que vous mangez.

Bébé est un petit être doté d'une grande sensibilité... Il est déjà extrêmement sensible aux gestes de tendresse à son égard, les caresses ont un pouvoir rassurant et apaisant sur sa personne. Son sens du toucher se perfectionne également... même si sa peau est encore fine, presque transparente et que les vaisseaux sanguins sont très apparents.
Son ossature se densifie grâce au calcium qu'il récupère dans le sang de sa mère. Il puise environ 30 litres par jour, un nombre qui ne va cesser d'augmenter jusqu'à sa naissance !
En cette 14ème semaine de grossesse, ses organes sont formés : durant les prochaines semaines et jusqu'à l'accouchement, bébé va essentiellement grandir et grossir ! Son petit cœur bat plus rapidement que le votre, on compte environ 110 à 120 pulsations par minute.
Durant cette semaine, son abdomen a pris du volume afin d'accueillir l'intestin. Celui-ci n'est donc plus enroulé autours du cordon ombilical mais a intégré sa place définitive : l'abdomen. La thyroïde formée commence à devenir opérationnelle, elle est essentielle et garantit au fœtus une bonne croissance.

 

N'est-il vraiment qu'un amas de cellules comme le disent les pro-IVG ?????

France : le Sénat fait une nouvelle provocation en passant à 14 semaines le délai pour l'avortement

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité, #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

muriel 13/07/2019 18:10

http://a-l-aube-de-l-esperance.over-blog.com/2018/07/coupable.html

PERSCH Emmanuel 24/07/2019 00:58

merci pour le lien