Des députés français prennent à coeur la situation des chrétiens en Algérie

Publié le 22 Juin 2019

Le groupe "Chrétiens d'Orient" a auditionné l'ONG "Portes Ouvertes" à l'Assemblée Nationale afin de mieux comprendre la situation des chrétiens algériens. (photo : Portes Ouvertes)

Le groupe "Chrétiens d'Orient" a auditionné l'ONG "Portes Ouvertes" à l'Assemblée Nationale afin de mieux comprendre la situation des chrétiens algériens. (photo : Portes Ouvertes)

«On sait qu’il y a eu des incidents ces derniers mois avec les protestants. C’est important pour nous de savoir comment ça se passe avec les chrétiens.»

C'est ainsi que les députés ont introduit l'audition de Portes Ouvertes par le groupe «Chrétiens d'Orient» le 19 juin à l'Assemblée Nationale.

Du Moyen-Orient à l’Algérie: les chrétiens à cœur

Suite aux exactions du groupe État Islamique en Irak et en Syrie, l’Assemblée Nationale s’est dotée d’un groupe d’étude sur les Chrétiens d’Orient: il s’agit des députés qui désirent connaître la situation des chrétiens au Moyen-Orient et les aider. Cette fois, le groupe a décidé de faire une exception, et de s’intéresser à un pays d’une autre région: l’Algérie.

 

 

Une réalité encore mal connue

«C’est un sujet dont on ne parle jamais» ont remarqué les députés. Très concernés, ils ont posé de nombreuses questions: «la persécution vient-elle plus de l’environnement ou du gouvernement?»,  «Comment ça se passe pour les enfants chrétiens?», «Quel est le meilleur moyen d’aider?»...

Un pasteur algérien, invité par Portes Ouvertes, a ainsi pu donner aux députés français une vision plus précise de la situation des chrétiens en Algérie. «On ne pensait pas que c’était à ce point-là difficile», confia une des personnes présentes, à la fin de la réunion.

Un regain de pression en mai

Depuis novembre 2017, les autorités ont fermé huit églises en Algérie. Si la moitié d'entre elles ont pu rouvrir grâce au plaidoyer et à la pression internationale, la situation reste aujourd’hui encore très compliquée. Ainsi, au cours du dernier mois:

    • L’Eglise Protestante d’Algérie n’a toujours pas reçu de réponse à sa demande de reconnaissance légale 
    • Deux pasteurs ont été convoqués par la police ou la justice
    • Une nouvelle église a été mise sous scellés

 

Pour en savoir plus sur la situation des chrétiens algériens, cliquer sur le lien ci-dessous :

www.lalumieredumonde.fr/chrétiensd'algerie

Alors que tout le monde retient son souffle avec les manifestations et les changements politiques en cours en Algérie, les chrétiens ne veulent pas être oubliés. Ils gardent l’espoir d’être reconnus et d’avoir enfin la liberté de se réunir.

 

 

source : portesouvertes.fr

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article