TENIR LE LANGAGE DE VERITE

Publié le 30 Avril 2019

Dire la vérité, ce n'est pas toujours facile, mais c'est ce que Jésus attend de nous...

Dire la vérité, ce n'est pas toujours facile, mais c'est ce que Jésus attend de nous...

QU'EST-CE QUE LA VÉRITÉ ?

 

 

Jean 18.37-38 : «Pilate lui dit : « Tu es donc roi ? » Jésus répondit : « Tu le dis, je suis roi. Si je suis né et si je suis venu dans le monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité. Toute personne qui est de la vérité écoute ma voix. »

 Pilate lui répliqua : « Qu'est-ce que la vérité ? » Sur ces mots, il sortit de nouveau à la rencontre des Juifs et leur dit : « Pour ma part, je ne trouve en lui aucun motif de le condamner.»

 

Jésus est présenté au gouverneur de Judée , accusé de blasphémer contre Dieu et de menacer l’autorité romaine en se déclarant roi ; autrement dit :  de déformer la vérité.

Pourtant il dit rendre témoignage à la vérité.

Pilate ne connaît pas la vérité, mais ne peut aller contre elle, il ne la conteste pas malgré sa situation délicate (Des troubles dans la région avaient été réprimés dans le sang et Pilate avait pour ordre de César de rétablir le calme et de mettre fin aux émeutes sans effusion de sang.) Pour éviter une révolte du peuple, Pilate aurait pu condamner Jésus sans réfléchir mais pourtant il est retourné voir les juifs en leur disant que cet homme était innocent pour lui et qu'il se déchargeait de toute responsabilité concernant sa mort.

Alors qu’est-ce-que la vérité ?

 

Jean 14.6 : «Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie.»

 

Comment Jésus peut-il dire « je rends témoignage de la vérité » à un moment alors qu’il a déclaré à un autre moment être la vérité ?

 

Jean 8.14 : « Jésus leur répondit : Quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais ; mais vous, vous ne savez d'où je viens ni où je vais ».

 

Normalement un témoignage selon la loi mosaïque est recevable avec la déposition de 2 ou 3 témoins.

Mais Jésus dit que son témoignage de lui est vrai , est-seul ?

Non car en fait le  le Père lui-même a rendu témoignage de lui lors de son baptême (Matthieu 3.17) et lors de la transfiguration (Luc 9.35). Le  Saint-Esprit a également rendu témoignage à Jésus en descendant sur lui comme un colombe (Matthieu 3.16) et par l'accomplissement des miracles.

 

Les pharisiens disent croire aux prophètes, alors Jésus les renvoie également à Jean.

 

Jean 5.31-33 : « Si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage n'est pas valable.

 C'est un autre qui témoigne en ma faveur, et je sais que le témoignage qu'il me rend est vrai.

 Vous avez envoyé une délégation vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. »

 

Jean-Baptiste était considéré comme un prophète et il a déclaré en Jean 1.34-36 : que Jésus est bien le fils  et l'agneau de Dieu.

Jean a reconnu Jésus comme le Christ, et comme il est prophète, son témoignage est fiable.

 

Donc 3 témoins ont rendu un  témoignage cohérent à Jésus, leur témoignage est donc valable.

 

 

NOTRE MISSION : DIRE LA VÉRITÉ

 

 

Christ était animé de cette volonté à dire la vérité et souvent il mettait les pharisiens face à leur hypocrisie, ce qui lui valait d'être autant aimé qui détesté.

Les chrétiens sont appelés à être animés des sentiments de Christ (Phil. 2.5).

Nous devons faire pareil malgré les risques. En effet s'ils ont persécuté le maître, ils nous persécuteront aussi.

Nous ne devons jamais cesser de dire la vérité  dans ce monde de mensonge. Le monde dit aimer la vérité mais c’est faux. La vérité lorsqu'elle dérange amène le trouble et l'opposition.

Mais Christ persistait quand même à dire la vérité.

 

Il y a des petits mensonges de la vie quotidienne qui paraissent effectivement  sans conséquence .

Par exemple , nous disons aimer quelque chose même si ce n'est pas le cas afin de ne pas heurter ou vexer ceux que nous aimons... Mais avec Dieu il n' y a pas de demi-vérité ou de pieu mensonge !

 

Mais la bible nous met surtout en garde contre les mensonges ou les faux témoignages qui engendrent des conséquences, qui visent à tromper, abuser, à se faire octroyer quelque chose par la ruse...

 

 

Proverbes 14.5 : «Un témoin fidèle ne ment pas, Mais un faux témoin dit des mensonges. »

 

Proverbes 14.25 : «Le témoin véridique délivre des âmes, Mais le trompeur dit des mensonges ».

Jésus est vérité, nous sommes ses témoins, nous devons donc témoigner de la vérité.

Un témoin raconte ce qu’il a vu, entendu ou vécu de façon certaine.

Si tu ne vis rien avec le Seigneur, ne témoigne pas, c’est mieux. Car alors, ton témoignage serait faux.

 On ne témoigne que de ce que l’on a soi-même vécu. Un ouï-dire, n'est pas forcément un témoignage fiable.  Car ces ouï-dire  peuvent être faux ou incomplets même si c’est un de tes amis qui te la raconte. En effet, en cas de conflit, nous avons toujours tendance à raconter notre histoire d'une façon qui nous arrange, en tournant les choses à notre avantage ,  pour attirer l'empathie de nos proches et être confortés dans notre sentiment d'avoir raison et que l'autre  à tort. Mais une version = un point de vue de la situation et l'autre version apportera l'autre point de vue.

 

 Vérifie toujours ce que tu entends dire, c’est important en tant que chrétien. Et même dans l’église, il faut vérifier ce que l’on entend dire avant de juger d’une situation.

La Bible nous exhorte  à prendre 2 ou 3 témoins, c’est-à-dire des personnes qui attestent avoir bien vu ou entendu quelque chose. Même le Nouveau Testament applique ce principe (1Timothée 5.19, 2Cor. 13.1)

 Et il faut mettre en parallèle les témoignages et c’est à ce moment que l’on pourra discerner s’il  y a des incohérences dans les témoignages. C'est ce que font toutes les police du monde. En recueillant les différents témoignages, les enquêteurs parviennent vite  à discerner lesquels sont véritables de ceux qui ne le sont pas.

 

 Pareil,  si tu t’approprie un témoignage en faisant croire que c’est toi qui l’a vécu. Le témoignage de ton frère, ce n’est pas le tien.

Même si tu penses  avoir un impact, un faux témoignage ne produit pas l’effet escompté.

 

 

1Pierre 3.10 : « Si quelqu'un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux, Qu'il préserve sa langue du mal Et ses lèvres des paroles trompeuses »

 

 

C’est même un principe de vie mondaine : si je donne des paroles trompeuses pour m’en sortir  cela peut sembler me donner un échappatoire provisoire mais la situation sera pire quand la vérité éclatera.

Si je fais une erreur au travail , la plupart du temps, cela se règlera en reconnaissant ma faute et en m'efforçant de ne plus la commettre. Mais si je mens pour éviter une sanction , cela pourra m'attirer de graves ennuis si mon patron le découvre.

La confiance peut être gagnée assez facilement mais une fois qu'elle est partie, il est très difficile de l'obtenir de nouveau de quelqu'un que l'on a abusé.

 

 

Proverbes 6.16-19:  « Il y a six choses que l'Eternel déteste, et même sept dont il a horreur :

 les yeux hautains, la langue menteuse, les mains qui versent le sang innocent,

 le cœur qui médite des projets injustes, les pieds qui se dépêchent de courir au mal,

le faux témoin qui dit des mensonges et celui qui provoque des conflits entre frères. »

 

 

Nous voyons ici  que le mensonge, la langue menteuse, et le faux témoin sont rangés avec le meurtre dans la liste des choses dont dieu a horreur. Il a autant horreur du mensonge que de meurtre !

 

 

Oui, Jésus est la vérité. Nous sommes témoins de la vérité, donc soyons vrais dans nos propos et témoignages. Que notre oui soit oui et notre non soit non.

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #exhortation

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article