Afrique du Sud : Fausse résurrection, Alph Lukau présente ses excuses au public

Publié le 7 Mars 2019

Le pasteur trompeur devra rendre des comptes aux autorités sud-africaines... (photo : http://yousense.info)

Le pasteur trompeur devra rendre des comptes aux autorités sud-africaines... (photo : http://yousense.info)

Alph Lukau, pasteur de l’église Alleluia Ministries International en Afrique du Sud, est mondialement connu depuis qu’une vidéo le montrant en prière pour ressusciter un mort a fait le tour du monde.

(voir : Afrique du Sud : la résurrection de la discorde... )

 

Enquête ouverte

Thoko Nonhle Mkhwanazi-Xaluva, présidente de la Commission pour la Promotion et la Protection des Droits des Communautés

culturelles, religieuses et linguistiques (CRL Rights Commission), a tenu une conférence de presse à Pretoria pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur les allégations selon lesquelles un homme mort aurait été ressuscité par le fondateur de l’église Alleluia International Ministries.

Il s’agirait de convoquer Alph Lukau et toutes les autres personnes concernées à comparaître. « Nous aimerions savoir si cet homme était effectivement dans une morgue quelque part », a-t-elle déclaré. « Nous convoquerons le pasteur, la personne ressuscitée, l’individu qui pourrait avoir émis un certificat de décès, le responsable de la morgue dans laquelle le corps aurait été conservé ou tout autre individu pertinent… »  

Des excuses …

Dans une interview accordée à Thabiso Tema de Power Drive FM, Alph Lukau a reconnu son tort en déclarant que l’homme qui était dans le cercueil n’était pas mort. Il a tenu à présenter ses excuses au public, et particulièrement aux internautes scandalisés par ce faux miracle. « Je tiens à m’excuser pour la déformation des faits », a-t-il déclaré.

« Avant d’entrer dans les locaux de l’église, le cercueil a commencé à trembler, ce qui signie que l’homme était en vie. Notre frère était toujours en vie avant même d’être amené à l’église et nous nous excusons de n’avoir pas dit la vérité.»  

Et d’après de nombreux médias, Elliot Masanga qui serait un Tanzanien aurait lui aussi reconnu qu’il n‘était pas décédé. Les mêmes sources indiquent que le jeune miraculé et le pasteur auraient été convoqués par le conseil sud-africain des églises.

Dès lors que diront les fidèles d’Alph Lukau suite à cet aveu ? Au nom de la foi et du pardon, ce pasteur pourrait certainement bénéficier de la clémence de ses ouailles. Toutefois, grâce à ce “vrai-faux miracle”, des observateurs pourraient davantage réfléchir sur des “deals spirituels” qui se montent dans des églises dites de réveil pour attirer davantage de fidèles. Lesquels fidèles qui, en dépit de multiples scandales continuent de croire à ces pasteurs.

 

source : africactu.com

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité, #apostasie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article