France : Suite à des actes de vandalisme dans des églises, L. Wauquiez évoque le terme de christianophobie dans le pays.

Publié le 14 Février 2019

"Je demande que nos cathédrales et nos églises soient protégées.", a déclaré, à plusieurs reprises Laurent Wauquiez. (photo : DDM- MARIE PIERRE VOLLE)

"Je demande que nos cathédrales et nos églises soient protégées.", a déclaré, à plusieurs reprises Laurent Wauquiez. (photo : DDM- MARIE PIERRE VOLLE)

Maisons-Laffitte et Houilles, dans les Yvelines. Dijon, Nîmes mais aussi Lavaur, dans le Tarn. Des dégradations ont été commises dans cinq églises catholiques en France la semaine dernière. Le phénomène peut-il prendre de l'ampleur et s'attaquer à d'autres dénominations chrétiennes ?

Ce mercredi , le Premier Ministre Edouard Philippe a dores et déjà condamné ces actes sur son compte Twitter :

"En une semaine, en France, cinq églises dégradées. Dans notre République laïque, on respecte les lieux de culte. De tels actes me choquent et doivent être unanimement condamnés (...)"

En déplacement à Lavaur ce mercredi, le président des Républicains Laurent Wauquiez, a réclamé des « mesures pour assurer la protection des églises » après cette série de dégradations. Il s’est inquiété d’une « christianophobie » en France.

Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, en 2017, ont été dénombrées 978 atteintes aux édifices religieux et aux sépultures, dont 878 contre des lieux chrétiens. Ce qui fait du christianisme, le mouvement spirituel le plus touché par le phénomène... et de loin !

Mardi devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe avait déjà fait allusion à ces dégradations, dans une réponse sur le bond des actes antisémites, dénonçant "la remise en cause  des lieux sacrés de notre République".

"Je dis le mot [de sacré] à dessein, non pas pour me faire le défenseur de tel culte ou de telle religion. Mais enfin, Mesdames et Messieurs les députés, les cimetières sont respectés, les églises sont respectées, les synagogues sont respectées et les mosquées doivent être respectées".

« J’observe, jour après jour, des dégradations et des inscriptions scandaleuses. J’observe, jour après jour, des remises en cause des symboles auxquels la République est attachée », avait déploré le chef du gouvernement.

 

source : www.20minutes.fr

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article