Relever les défis (par le pasteur Emmanuel Piras)

Publié le 22 Janvier 2019

La vie nous réserve bien des défis... Et ceux-ci seront surmontés si nos yeux restent fixés sur notre Seigneur !

La vie nous réserve bien des défis... Et ceux-ci seront surmontés si nos yeux restent fixés sur notre Seigneur !

Combien de foi avons-nous vécu et affronté des challenges dans notre vie  sachant qu'il sera question d'en braver encore ? Comment y faire face ? Et quelle doit être notre attitude ? La vie génère parfois des imprévus et nous n’y sommes pas préparés. Mais face à ces aléas, le chrétien ne peut reculer, il doit les affronter avec brio parce qu’il sait où puiser, là où sont les réponses, comment y faire face et quelles sont les armes défensives et offensives pour y remédier.

La Bible nous révèle que beaucoup de personnages se trouvaient face à des défis grandioses. Mais aucun d’eux n’a péri, tous réussirent avec succès. Souvenez-vous de Moïse face aux magiciens du pharaon, c’est lui qui est sorti vainqueur (Exode 7 et 8). Durant toute cette période où les défis étaient engagés, Moïse resta ferme et obéissait à la voix de l’Éternel.

On peut relever plus de trente défis importants dans la Bible, nous en mentionnerons quelques-uns. Un des plus éclatants et celui de David face à Goliath (1Samuel 17.1-18) . Pendant quarante jours ce géant avait défié l’armé de l’Éternel avec toutes sortes d’intimidations. Le peuple, aussi vaillant qu’il soit, était terrorisé à la vue de cet homme. La raison est celle-ci : il ne se confiait pas en l’Éternel, et n’avais pas de relation avec lui. Cette armée était puissante physiquement, en faisant confiance à ses forces militaires et ses expériences de guerres. Leurs cœurs n’étaient point avec Dieu quoique ces hommes étaient appelés "armée de l’Éternel". C’est pour cela que Dieu leurs montre qu’avec un petit garçon, il anéantit l’adversaire sans grande difficulté et sans armement militaire. Il choisit un enfant qui lui s’est approché du géant en lui disant :

 

1Samuel 17.45-46 :    « David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi AU NOM DE L’ETERNEL DES ARMEES, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée. Aujourd’hui l’Éternel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et je te couperai la tête ; aujourd’hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu’Israël a un Dieu. »

 

 

 

Voilà de quelle manière un défi doit être relevé, c’est nous qui sommes face à l’ennemi, c’est nous qui déclarons sa chute, sa défaite et proclamons notre succès mais la clef est celle-ci : «AU NOM DE L’ÉTERNEL» soit «AU NOM DE JÉSUS».

David avait déjà triomphé avant d’avoir tué Goliath. Oui par la foi et uniquement par la foi et sans l’ombre d’un doute c’est l’attitude du chrétien face aux défis qui se présentent à lui. L’armée d’Israël regardait les circonstances, l’environnement, entendait la grosse voix du géant, elle regardait aux moindres détails de la scène, voilà le point faible de beaucoup !

David est un exemple de courage pour nous. Élie le prophète était aussi un homme de cran face aux prophètes de baal qu'il a mis au défi et a triomphé glorieusement. Voici l’attitude d’un homme courageux mais la clef est qu’Élie était un homme constamment à l’écoute de Dieu (1Rois 18 ). Rappelez- vous le jour où il a douté face à Jézabel, il a dû prendre la fuite …… et Dieu suscita un Élisée pour affronter cette femme. Nous pouvons être confrontés à des situations difficiles mais nous qui sommes enfants de Dieu, devons faire face à ces éventualités...

Et que dire de notre Seigneur constamment face à ses adversaires religieux qui cherchaient à le détruire, jusqu’à la croix il releva tous les défis qui se présentaient à lui…

Il y a également l’exemple de Paul et Silas en prison :

 

Actes 16.25-26 : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus »

 

Un défi bien différent et une stratégie bien différente mais qui ont payé. Si Dieu est avec nous qui sera contre nous ? C’est ce que vivaient Paul et les autres apôtres. Dieu n’a jamais dit que nous n’aurions jamais de défi mais il a promis de nous en délivrer. C’est en Lui étant fidèle, dans tous les instants de notre vie, les yeux fixés sur Lui que se fera la différence pour relever les défis et accomplir des exploits en son nom sur notre vie.

C’est alors que nous sommes prêts à les affronter avec courage, confiance, et assurance par la foi en Jésus-Christ. Parce qu’il est écrit que tout est possible à Dieu et à celui qui croit. SOIT CETTE PERSONNE QUE DIEU VEUT QUE TU SOIS ET QU’IL AGRÉE PLEINEMENT.

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #exhortation, #Eglise SOS Hayange

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article