La persévérance et la consécration dans la prière

Publié le 25 Janvier 2019

Les résultats de ta vie chrétienne seront à hauteur de ta consécration et de ta vie de prière !

Les résultats de ta vie chrétienne seront à hauteur de ta consécration et de ta vie de prière !

La prière est une position active. Elle engage notre foi, notre volonté, notre persévérance et exige de la constance.

Je lisais dans la Bible des exemples d’œuvres accomplies par les prophètes ou les apôtres et je pensais que ce qu’ils les réalisées par ce qu’ils avaient en quelque sorte été « tirés au sort ». L’onction était tombée sur eux et ils en avaient les bénéfices et tant pis pour les autres. C’est vrai qu’il est écrit :

 

 

Exode 33.19 : "(…)je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde."

 

 

Mais est-ce la seule explication ? Non assurément pas ! Prenons un exemple :

 

 

Jacques 5.16-17 : "La prière du juste agit avec une grande force.

 Élie était un homme de la même nature que nous. Il a prié avec insistance pour qu'il ne pleuve pas et il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant 3 ans et 6 mois."

 

 

On comprend donc qu’Élie était comme nous mais qu’il a prié avec insistance (ou beaucoup prié, avec ardeur, avec ferveur d’après les traductions) et que c’est pour ça que Dieu lui a répondu favorablement !

 

Pour un exemple plus contemporain je prendrai Smith Wigglesworth. C’est un homme qui a guéri des milliers de malades et emmené des milliers d’âmes à Christ de par le monde  et ce, jusqu’à sa mort en 1947. Quand je lisais les écris qui racontent toutes ses œuvres, j’étais admiratif et j’ai dit : « Seigneur, moi aussi je veux ce qu’il avait, te servir comme lui. »

 

Et en avançant dans cette lecture j’ai pu remarquer quelque chose. Cette onction n’était pas innée. Elle était le résultat d’une vie de consécration et de prières assidues ! SW disait : "je ne prie jamais plus qu’un quart d’heure, mais je ne reste pas plus d’un quart d’heure sans prier !"

D’autre part quand on étudie le réveil en Grande-Bretagne dès la seconde moitié du XIXème siècle, on voit que les chrétiens avaient une consécration qu’on ne retrouve que très peu aujourd’hui.

SM était plombier et il gagnait correctement sa vie. Dès que sa foi a commencé à grandir significativement, il a refusé d’aller faire des réparations dans les pubs. Il disait qu’il ne pouvait pas réparer des conduits qui allaient servir à conduire les gens jusqu’à l’ivresse. Son chiffre d’affaire a très fortement diminué et tant qu’il a exercé ce métier il n’est pas revenu sur sa parole. De plus, les chrétiens de cette époque refusaient de se rendre au théâtre car ils considéraient que c’était un lieu de perdition. Ils avaient de réunions de prière qui duraient toute la nuit et ce, très régulièrement.

 

A notre époque, on s’étonne parfois de ne pas voir plus de résultats, de miracles mais ça n’a rien d’étonnant !

Mon frère, ma sœur, si tu passes 3h devant la TV le soir et 10mn à prier, tu as un problème. Dieu cherche des cœurs disponibles mais si tu agis ainsi tu lui montres que ton cœur est plus attaché au monde qu’à lui. Tes actes démontrent le contraire de ce que tu proclames. Donc si tu veux voir un changement radical à ta situation, si tu veux ta guérison, si tu veux que Dieu te réponde favorablement et intervienne pour toi ; ça va être très compliqué si tu ne te consacres pas plus à lui !

 

Au début que je me suis converti, je ne voyais pas beaucoup de progrès ni de percée.

Je priais vite fait quelques minutes le soir avant de dormir et quelques secondes par ci par là pendant la journée. Ma vie spirituelle a été plate pendant des années. Et petit à petit j’ai augmenté le temps accordé à la prière quotidiennement. Aujourd’hui, je commence à voir des percées dans ma vie spirituelle. Je prie environ une demi-heure, parfois plus. Après je prie au moins 10 mn en langues et enfin je prends du temps pour me mettre à l’écoute de Dieu, car pendant longtemps je pensais que prier c’était parler à Dieu mais il a aussi des choses à nous dire ! Comme j’ai dit, je consacre plus de temps à Dieu et je commence à voir des percées (guérisons, paroles de connaissance). Mais je sais que si je veux voir de plus grandes percées, je vais devoir me consacrer encore plus. Je veux t'exhorter mon frère, ma sœur à te consacrer au Seigneur de tout ton cœur et n'hésite pas à y passer la nuit si cela paraît nécessaire !

 

 

Luc 6.12 :  "En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu."

 

 

1Thessaloniciens 5.17 : " Priez sans cesse. "

 

 

 

Emmanuel PERSCH

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #exhortation, #Eglise SOS Hayange

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article