Hypothéquer sa foi (par le pasteur Emmanuel Piras)

Publié le 17 Janvier 2019

Hypothéquer sa foi (par le pasteur Emmanuel Piras)

La définition du Larousse nous emmène vers une définition précise de la signification d’une hypothèque. Lorsque vous faîtes un emprunt bancaire pour un bien, celui-ci sera le gage jusqu’à abolition de l’emprunt, il représente une garantie pour la banque est un moyen pour l’acquéreur de réaliser son projet. La Bible nous parle longuement de la foi qui est d’une grande valeur pour le chrétien. Les apôtres l’ayant compris, ont demandé au Seigneur Jésus d’augmenter leur foi. Et pourtant Jésus dira dans Luc 18.8 : « Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

Pourquoi cette question ? Jésus ne se fiait pas aux hommes, parce qu’il les connaissait ….. (Jean 2.24-25) mais ne  refusait pas de donner à ceux qui lui demanderaient quelque chose avec un cœur honnête. Les apôtres ont demandé une foi plus grande et ils furent exaucés. Le livre des Actes nous en témoigne.

Exaucés parce qu’ils utilisaient cette foi pour la gloire de Dieu et le bien des hommes. Ils étaient prêts à relever tous les défis qui se présentaient devant eux. La foi reçue engagera votre vie à une relation intime avec le donateur. C’est ce qu’ils ont fait ; et nous pouvons constater les merveilles que Dieu a faites au travers de ses hommes. Nous avons tendance à utiliser cette foi pour nous-mêmes, mais est-ce vraiment la foi ? ("Bénis-moi" ; "Que je prospère" etc….) Alors que les apôtres l’exerçaient d'une toute autre manière. Rien à voir avec une foi matérialiste qui en réalité n’est pas la foi !

La foi en Dieu implique une grande intimité avec lui parce qu’il en est le donateur comme cité plus haut. Plus notre relation sera profonde avec lui plus notre foi et notre engagement grandiront et elle produira des fruits de foi ou par la foi. Toute foi qui ne vient pas d’une relation intime avec Dieu, n’est pas la foi qui est citée dans la Bible. La relation intime signifie le désir d’être avec son Seigneur plus que tout autre chose ; peut  importe le prix qu'il en coûtera ; un lien d’amour personnel qui s’est créé entre lui et nous. Il doit être la priorité qui surpasse toutes les autres dans cette vie terrestre. C’est de cette foi que Jésus parle, et c’est celle-ci qu'il donne.

Les exemples bibliques mentionnant des hommes et femmes de foi ne manquent pas. Le premier d'entre eux est Abel qui offrait des sacrifices à Dieu qui était plus excellents que ceux de son frère (Hébreux 11.4) . C’est l’intimité d’Abel et la valeur de son sacrifice qui faisait la différence avec son frère . À chaque fois qu’il en faisait ; cela voulait dire, "Une nouvelle relation avec toi mon Dieu ; mes expériences du passé restent au passé,  j’ai soif de nouvelles expériences , d’une nouvelle communion maintenant, aujourd’hui .

Et que pouvons-nous dire d’Hénoch ?

 

Hébreux. 11.5 :  « C'est par la foi qu’ Enoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce que Dieu l'avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. » .

 

Ce début de phrase « C’est par la foi » explique tout ce qui suit sur la vie d’Énoch, son enlèvement etc... Idem pour Noé (Hébreux 11. 7), Abraham et les autres.

Sans intimité, votre foi n'est pas une foi véritable aux yeux de Dieu.

Voilà comment ils utilisaient cette foi qu’ils avaient reçue de Dieu et IL leur accordait toute sa faveur quoi que les épreuves ne leurs manquaient pas.

Leur foi étaient constamment gagée et Dieu accomplissait des merveilles parce qu’ils regardaient devant eux. C’est une grave erreur de baser sa foi sur les expériences. Celle-ci ne peut être efficace ; la foi croissante c’est une intimité croissante avec son Dieu dans l’humilité. Par ces récits bibliques, tu ne peux qu’engager ta foi, ils sont nos exemples et Christ est notre modèle. La foi que Dieu t'a donnée sera  mise à contribution pour les autres et non pour toi-même uniquement. Voilà pourquoi elle est comme un gage, un emprunt à Dieu pour l’utiliser à bon escient puisqu’il en est le rémunérateur.

Engage ta foi pour le service, pour le royaume de Dieu, pour le bien des âmes perdues ; des malades, des personnes liées par le diable ! C’est ça mettre sa foi à l’épreuve, c’est faire face aux défis qui se présentent à nous et répondre par l’affirmative et réussir avec succès pour la gloire de Dieu. Ne centre pas ta foi sur toi-même, elle périrait et ne produirait rien ! Mais centre-la vers ton prochain et où le Saint-Esprit de conduira! Aimer son prochain c’est exercer sa foi sur lui et ses besoins. Soit cette personne que Dieu veut que tu sois.

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #études, #Eglise SOS Hayange

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article