Trump reporte la publication de son plan de paix à la demande de Netanyahu

Publié le 23 Novembre 2018

En proie à des difficultés sur le plan politique, Netanyahu a obtenu un délai pour la divulgation du plan de paix pour février 2019. (photo : Yonatan Sindel/Flash90)

En proie à des difficultés sur le plan politique, Netanyahu a obtenu un délai pour la divulgation du plan de paix pour février 2019. (photo : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président américain Donald Trump a décidé de reporter la publication du plan de son gouvernement visant à promouvoir une solution au conflit israélo-palestinien d'ici février 2019, a indiqué jeudi un responsable palestinien à i24NEWS.

Selon le journal palestinien Al-Quds, la décision de Trump "vise à soulager" le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, dont le gouvernement traverse une crise majeure.

Des sources, citées par le journal, ont indiqué que Netanyahou préférait que le plan ne soit pas publié du tout, en raison de la situation actuelle au Moyen-Orient.

Le gouvernement israélien est plongé dans la crise depuis qu'Avigdor Lieberman a claqué la porte de la Défense mercredi dernier, au lendemain d'un cessez-le-feu conclu avec les groupes terroristes palestiniens.

Netanyahou dispose d’une majorité parlementaire d'une seule voix sur 120 le laisse à la merci des chantages et des défections alors que s'annoncent des débats sur des sujets susceptibles de semer la discorde, par exemple une loi concernant le service militaire des ultra-orthodoxes. Sans parler d'évènements extérieurs comme ceux qui ont mis à l'épreuve la cohésion gouvernementale.

M. Trump avait indiqué fin septembre que le plan pourrait être présenté dans "deux, trois ou quatre mois". Il avait aussi pour la première fois exprimé, sans s'engager, une préférence pour la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien qui coexisterait en paix avec Israël.

Mercredi, la ministre de la Justice Ayelet Shaked s’est montré sceptique quant au plan du président américain considérant qu’il s’agissait d’une "perte de temps".

"Le fossé entre Israéliens et Palestiniens est beaucoup trop grand pour être comblé" par ce plan, a déclaré, lors d'un colloque organisé à Jérusalem par le quotidien anglophone Jerusalem Post.

De son côté, le président de l’Autorité palestinienne Abbas a comparé l’initiative de paix américaine à la Déclaration Balfour de 1917, par laquelle le gouvernement britannique se disait favorable à l'établissement d'un "foyer national juif" en Palestine, alors sous domination de l'Empire ottoman.

"Si la Déclaration Balfour a été adoptée, cet accord-là ne passera pas", a martelé le président palestinien.
Washington a suscité l'ire des Palestiniens à plusieurs reprises, notamment en annonçant qu'elle ne financerait plus l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

Les Etats-Unis ont également fermé le bureau de la représentation palestinienne à Washington, accusant les dirigeants palestiniens de refuser de lui parler ou d'engager des négociations de paix avec Israël.

 

source : https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/189259-181122-trump-va-differer-la-publication-de-son-plan-de-paix-pour-le-proche-orient

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Israel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article