Suisse : des parents choqués par la distribution de Bibles à leurs enfants

Publié le 25 Novembre 2018

La simple distribution de Nouveaux Testaments suffit à mettre en ébullition les sentiments "laïcards" de certains parents...

La simple distribution de Nouveaux Testaments suffit à mettre en ébullition les sentiments "laïcards" de certains parents...

Un évangéliste a abordé des élèves près de leur école pour leur offrir le Nouveau Testament. Parents et élus crient au scandale bien qu'en Suisse cette pratique soit légale.

 

Mercredi 14 novembre, 11h30, à la sortie des cours. «Tu veux un cadeau?» demande un homme à Lara*, 14 ans, qui attend le bus. Situé à côté du cycle d'orientation des Grandes Communes à Lancy (GE), l'arrêt est bondé d'élèves entre 12 et 15 ans. «Il m'a tendu un petit livre bleu, j'ai cru que c'était un bloc-note, je l'ai pris, raconte la jeune fille. Je me suis ensuite aperçue que c'était le Nouveau Testament». Selon elle, «ce monsieur qui devait avoir la quarantaine» avait un sac rempli d'ouvrages qu'il a donnés aux ados présents.

La maman de Lara fulmine: «Aborder des mineurs dans la rue pour leur distribuer un texte religieux - que se soit la Bible, le Coran ou d'autres - c'est du prosélytisme, qui plus est envers des jeunes influençables et dans un pays laïc. C'est scandaleux!»
Le père d'une autre élève du cycle, abordée le jour précédant au même endroit, se dit «révolté». Selon son enfant, la personne à l'oeuvre à la sortie des classes était insistante, notamment auprès d'une jeune musulmane. «On ne peut pas forcer les gens à croire», insiste le papa.

Des avis que partage l'ex-député indépendant Pierre Gauthier, très en vue lors de la campagne pour la Loi cantonale sur la laïcité, le printemps passé. «Les gamins sont des proies faciles, que l'on attire en promettant un cadeau. Le procédé est profondément choquant.»

Cette démarche est l'oeuvre d'un mouvement évangéliste, les Gédéons. Plusieurs de ses membres avaient déjà fait parler d'eux à Genève, début 2017, en distribuant pareil ouvrage aux abords du Cycle de Drize, à Carouge. L’organisation d'origine américaine ne voit aucun problème à ses actions (cf. encadré).

Tout n'est pas permis

 La distribution de textes religieux est  autorisée dans la rue en Suisse. Le principe est de «proposer, mais sans insister», explique le Département de la sécurité. Et ce, pour autant qu'il ne s'agisse pas d'un appel à la haine ou à la discrimination.

Par contre, le mise sur pied d'un stand ou l'organisation d'une manifestation à caractère religieux sont soumises à une autorisation d'utiliser l'espace public. Elles sont par ailleurs formellement interdites dans les locaux de l'administration ou dans les écoles, laïcité de l'Etat oblige.

Mercredi passé, même si la distribution de Nouveaux Testaments s'est déroulée à quelques pas du Cycle des Grandes Communes, ce n'était pas sur le périmètre de l'établissement scolaire. «Il n'y a que là où nous aurions pu agir», a confirmé le Département de l'instruction publique.

Ces parents auraient-ils fait autant de scandale si l'on avait proposé à leur progéniture des fascicules d' "éducation" sexuelle ou de propagande LGBT ? Rien n'est moins sûr. Quoiqu' il en soit, il serait bon de leur rappeler le préambule de la constitution suisse :

Préambule de la constitution suisse :

Au nom de Dieu Tout-Puissant ! Le peuple et les cantons suisses, conscients de leur responsabilité envers la Création, résolus à renouveler leur alliance pour renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde, déterminés à vivre ensemble leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité, conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités envers les générations futures, sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres.

Visiblement pour les laïcards, les chrétiens sont exclus de ces droits à l'ouverture et de respect de l'autre... Défendre la foi en Jésus-Christ devient de plus en plus difficile dans cette société occidentale aux valeurs intoxiquées.

 

source : https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Bible-offerte-a-des-mineurs-dans-la-rue---scandaleux---20384670

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée, #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article