Notre vie chrétienne est un témoignage

Publié le 15 Novembre 2018

Les gens vont entendre nos paroles, mais vont surtout vérifier si notre vie générale les reflète... (photo : Facebook/Pasteur C-Maias)

Les gens vont entendre nos paroles, mais vont surtout vérifier si notre vie générale les reflète... (photo : Facebook/Pasteur C-Maias)

1Pierre 3.15-16 :  "Soyez toujours prêts à répondre à quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous, mais avec douceur et crainte, gardant une bonne conscience."
 
Actes 25. 19 : "Ils avaient avec lui des controverses concernant… un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirmait être vivant."
 
 

Je suis dans la file d'attente du self-service au restaurant d'entreprise, et tout à coup j'entends derrière moi : “Pour un chrétien, ce n'est pas bien de faire cela ! ” Qu'ai-je donc fait ? Je viens de choisir une tartelette au fond du présentoir des desserts, parce que celles de devant étaient moins fraîches. Je me retourne, souris à mon collègue qui m'a fait la remarque, mais il reste très sérieux. Il en résulte une conversation sur la foi au cours du repas…

Souvent les non-croyants ont une idée précise de ce que nous devrions être, nous, chrétiens. En fait, ils apprécient la sincérité de notre foi d'après la manière dont nous nous comportons. En dénonçant nos erreurs, ils sentent confusément qu'il y va de l'honneur de Dieu, que pourtant ils refusent. Soyons prêts à parler du Seigneur, mais sur la base d'une conduite crédible, prêts aussi à reconnaître nos erreurs.

Comment parler de Dieu avec quelqu'un qui ne croit pas en lui ? La première chose à laquelle il est sensible, c'est le respect et l'intérêt sincère que nous lui portons. La perception d'un amour vrai, reflet en nous de la grâce divine, inconnue jusque-là, est souvent le déclencheur d'une conversion. L'amour vient de Dieu et, au fond, témoigne de lui.

Saisir au vol une remarque nous permet de parler du Seigneur comme de quelqu'un que l'on connaît, qui fait partie de notre vie. Dieu n'est pas un concept, mais une Personne ; il est “le Dieu vivant et vrai” (1 Thessaloniciens 1. 9). Parler de Dieu, c'est parler de Jésus Christ et de la relation vivante que nous avons avec lui.

 

source : https://editeurbpc.com/

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article