Brésil : le candidat évangélique pour les présidentielles poignardé en pleine rue pendant un meeting

Publié le 14 Septembre 2018

La lame de l’agresseur s’est enfoncé profondément dans l’abdomen de Bolsonaro, 63 ans, atteignant ses intestins et provoquant une hémorragie importante. (photo : DR)

La lame de l’agresseur s’est enfoncé profondément dans l’abdomen de Bolsonaro, 63 ans, atteignant ses intestins et provoquant une hémorragie importante. (photo : DR)

Au Brésil, la campagne présidentielle de Jair Bolsonaro a été interrompue brutalement. Favori pour le premier tour dans les sondages, le sexagénaire a été poignardé le 6 septembre lors d'un meeting dans la ville de Juiz de Fora (sud-est du Brésil). Hospitalisé, le candidat se revendiquant de convictions chrétiennes a été opéré d'urgence en raison d'une hémorragie interne. Mais son état est stable.

Ancien capitaine à l'armée, membre actuel du Parti social-libéral, Jair Bolsonaro est classé à l'extrême droite de l'échiquier politique en raison de ses prises de positions controversées, notamment ses propos sur les étrangers. Toutefois, selon un article de «Campagne Québec-Vie», il est le seul homme politique brésilien de premier plan à n'avoir jamais été cité dans un scandale de corruption. Le 9 août, lors d'un discours retransmis sur Facebook, il déclarait que «le Brésil a besoin d'un président honnête, patriote, au sang jaune et vert et avec Jésus dans le coeur». Il est controversé également en raison de ses positions en faveur de la famille traditionnelle et de son refus de toute propagande LGBT.

Selon le porte-parole de la police militaire de l'Etat du Minas Gerais, l'agresseur de Jair Bosonaro a été immédiatement arrêté. La police cherche à déterminer s'il a agi par motivations politiques ou en raison de problèmes psychologiques. En effet, il dit être passé à l'acte pour accomplir «une mission de Dieu». Alors qu'une enquête rigoureuse a été ouverte, le président Michel Tenner a demandé que la sécurité des candidats à la présidentielle soit renforcée.

Candidate écologiste à la présidentielle, chrétienne évangélique, Marina Silva a déclaré que l'attaque dont a été victime Jair Bolsonaro est inadmissible. A ses yeux, cette agression est un double attentat: contre l'intégrité physique de son concurrent, mais aussi contre le démocratie.

Jair Bolsonaro est sorti le 12 septembre de l’unité de soins intensifs de l’Hôpital israélite Albert-Einstein de Sao Paulo, mais reste hospitalisé, a annoncé l’établissement dans un communiqué.

Prévue pour le 7 octobre, l'élection présidentielle brésilienne s'annonce comme la plus incertaine de l'histoire récente du pays.

 

sources : http://www.evangeliques.info/articles/2018/09/07/bresil-candidat-affichant-des-convictions-chretiennes-jair-bolsonaro-a-ete-poignarde-en-pleine-campagne-presidentielle-18673.html

https://www.ouest-france.fr/monde/bresil/bresil-le-candidat-poignarde-jair-bolsonaro-est-sorti-des-soins-intensifs-5964213

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée, #actualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article