Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Justice pour un chrétien algérien

Publié le 21 Juillet 2018

Idir Hamdad, totalement acquitté des charges qui pesaient sur lui

Idir Hamdad, totalement acquitté des charges qui pesaient sur lui

Idir Hamdad a été totalement aquitté des charges qui pesaient contre lui. Le tribunal de Dar-El-Beida en Algérie a estimé qu'il était poursuivi uniquement «parce qu’il est chrétien» et qu'il ne «transportait que des cadeaux».

Le 9 juillet, les poursuites ont été abandonnées contre Idir Hamdad, un chrétien kabyle de 29 ans. Il avait été arrêté à l’aéroport d’Alger en avril 2016, alors qu’il ramenait de l’étranger des cadeaux portant des signes religieux (porte-clés, foulards, etc.).

Idir avait été condamné en septembre 2017 à 6 mois de prison et à l’équivalent de 145 euros d’amende.

Des chrétiens harcelés

La décision a soulagé ce chrétien kabyle et son pasteur de Tizi Ouzou, Salah Chalah, qui a salué «la mobilisation dans la prière et la pression diplomatique».

L’Église et les chrétiens d’Algérie sont cependant toujours harcelés par les autorités.

Outre de lourdes amendes contre des croyants accusés d’avoir transporté 50 bibles dans leur voiture, 6 églises et une crèche ont été fermées ces derniers mois en Kabylie et autour d’Oran, sur décision administrative. 

Une réalité sociale reconnue

On leur reproche de fonctionner sans autorisation alors que toutes étaient affiliées à l’Église Protestante d’Algérie, l’organisation officielle couvrant toutes les associations chrétiennes du pays.

Pour Salah Chalah, également vice-président de l’EPA, «rester vigilant est important pour que l’Église d’Algérie devienne une réalité sociale avec laquelle les autorités devront compter».

En juin, 2 églises de la région d’Oran ont pu rouvrir.

 

source : Portes Ouvertes

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article