Les Irlandais votent à plus de 66% en faveur du droit à l'avortement

Publié le 27 Mai 2018

Le score sans appel de 66% indique une notion spirituelle venant de l'enfer ...

Le score sans appel de 66% indique une notion spirituelle venant de l'enfer ...

Les résultats officiels ont été annoncés ce samedi soir. Le «oui» a obtenu 66% des voix. Le camp du «non» a reconnu sa défaite.

Vendredi soir, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes, le «oui» l'emportait déjà largement. Les résultats officiels samedi soir sont venus confirmer l'engouement des Irlandais pour ce référendum historique. L'Irlande, pays à forte tradition catholique où la loi sur l'avortement est actuellement l'une des plus restrictives d'Europe a dit un grand «oui» avec exactement 66,4% des voix.

Samedi matin, le camp des adversaires à la légalisation a reconnu sa défaite, a déclaré John McGuirk, porte-parole de «Save The 8th Campain», un mouvement qui menait campagne contre le projet gouvernemental.

Dans ce pays de 4,7 millions d'habitants, près de 3,5 millions d'électeurs étaient appelés à se prononcer.

La participation s'élève à 64,1%.

Le premier ministre homosexuel irlandais, Leo Varadkar, a salué samedi «l'aboutissement d'une révolution tranquille». «Le peuple a dit que nous voulons une Constitution moderne pour un pays moderne, que nous faisons confiance aux femmes et que nous les respectons pour prendre les bonnes décisions concernant leur propre santé».

Le gouvernement a proposé d'autoriser l'avortement pendant les 12 premières semaines de grossesse, et jusqu'à 24 semaines pour raisons de santé. Leo Varadkar, premier chef de l'exécutif ouvertement homosexuel, a indiqué que la nouvelle législation serait promulguée «avant la fin de cette année».

 

Les partisans du "oui" exultent, ils ont désormais la bénédiction de leur gouvernement pour tuer des innocents... (photo : EPA-EFE/AIDAN CRAWLEY)

Les partisans du "oui" exultent, ils ont désormais la bénédiction de leur gouvernement pour tuer des innocents... (photo : EPA-EFE/AIDAN CRAWLEY)

Ce référendum doit donner lieu à l'abrogation du 8e amendement de la Constitution irlandaise. Celui-ci interdit l'avortement au nom du droit à la vie de «l'enfant à naître (...) égal à celui de la mère». Il interdit l'avortement, même en cas de viol, d'inceste ou de malformation du fœtus. La peine encourue s'élève à 14 ans de prison, associée à une amende.

Le ministre de la Santé, Simon Harris, a précisé à l'AFP que l'exécutif se réunirait mardi pour discuter du projet de loi avec l'objectif de le présenter «à l'automne» au Parlement, où il devrait être adopté sans difficulté, les chefs des deux principaux partis d'opposition, Fianna Fail et Sinn Fein, soutenant la réforme.

Ce que pense l'être humain...

Ce que pense l'être humain...

Ce que pense Dieu

Ce que pense Dieu

source : http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/26/01003-20180526ARTFIG00026-les-irlandais-disent-oui-a-la-liberalisation-de-l-avortement.php

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article