L'Iowa adopte la loi anti-avortment la plus restrictive des États-Unis

Publié le 4 Mai 2018

Marche pour la Vie, organisée en janvier 2018 à Washington. (photo : Mandel Ngan AFP)

Marche pour la Vie, organisée en janvier 2018 à Washington. (photo : Mandel Ngan AFP)

L’Iowa a adopté ce mercredi une nouvelle loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Il s’agit de la réglementation la plus contraignante des Etats-Unis en termes de période possible d’intervention.

Le Parlement de cet État américain, à majorité républicaine, a interdit l’avortement à partir du moment où les battements du cœur du foetus​ sont détectés, ce qui est possible dès la sixième semaine de grossesse. Des exceptions sont prévues pour les victimes de viol et d’inceste.

Faire basculer la Cour suprême

« Nous effectuons aujourd’hui un pas courageux […] pour dire à la nation que l’Iowa défendra ses plus fragiles, ceux qui n’ont pas de voix – nos enfants à naître », a déclaré l’élue républicaine locale Shannon Lundgren. Le texte doit encore être promulgué par la gouverneure de l’État, Kim Reynolds, opposée à l’IVG. Cette dernière n’a pas encore indiqué si elle apposerait sa signature.

Les partisans du texte souhaitent saisir la Cour suprême des États-Unis, qui a légalisé l’avortement en 1973 sur tout le territoire. Les « pro-life » (anti-avortement) voient en Donald Trump un allié. Il pourrait nommer un nouveau juge conservateur à la Cour, faisant basculer le rapport de force et ouvrant une nouvelle voie à une restriction de la législation fédérale sur l’ avortement.

Ramener les femmes « près d’un demi-siècle en arrière »

La Cour suprême américaine avait rejeté en 2016 des recours du Dakota du Nord et de l’Arkansas, après l’annulation par des tribunaux locaux de législations similaires sur les battements cardiaques. L’ACLU, puissante association de défense des droits civiques, a condamné dans un communiqué l’adoption du projet de loi, estimant qu’il allait ramener « les femmes de l’Iowa près d’un demi-siècle en arrière ».

« C’est clairement inconstitutionnel et cela bloque dans les faits le droit à l’avortement pour la plupart des femmes », a dénoncé la porte-parole de l’ACLU en Iowa Veronica Fowler. Les détracteurs rejettent un texte qui dénierait à beaucoup de femmes le droit de recourir à l’avortement avant même de savoir qu’elles sont enceintes.

 

Sur l'actualité du combat contre l’avortement abusif aux USA, voir les articles :

Le Texas vote l'obligation d'enterrer dignement les foetus avortés

Donald Trump aux anti-avortement: Nous sommes avec vous, que Dieu vous bénisse

Une adolescente violée refuse l’avortement, sept ans après, elle ne regrette rien

USA: la Chambre vote pour interdire l'avortement après 5 mois de grossesse

ET NE MANQUEZ PAS L' ÉMOUVANT TÉMOIGNAGE DE GIANNA JESSEN, RESCAPEE D'UN AVORTEMENT :

Gianna Jessen, rescapée de l'avortement, tient une conférence à Melbourne

Les défenseurs de l'IVG disent " mon corps, mon choix" , or il s'agit du corps de quelqu'un d'autre...

Les défenseurs de l'IVG disent " mon corps, mon choix" , or il s'agit du corps de quelqu'un d'autre...

Rachète t-on le péché du coupable en punissant l'innocent ??

 

Proverbes 6.17 :

"Il y a six choses que hait l'Éternel, Et même sept qu'il a en horreur ;

17 Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent, (...)"
 
Exode 23.7 :
"Tu ne prononceras point de sentence inique, et tu ne feras point mourir l'innocent et le juste ; car je n'absoudrai point le coupable. "
 

 

Psaume 139.13-16 :

« C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.

Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.

Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.

Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d’eux existât. »

Esaïe 49.1 :

« Iles, écoutez-moi! Peuples lointains, soyez attentifs! L'Eternel m'a appelé dès le ventre de ma mère, il a mentionné mon nom dès avant ma naissance. »

Jérémie 1.5 :

« Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations. »

Psaumes 127.3 :

« Voici, des fils sont un héritage de l'Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. »

 

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #actualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article