“Corps célestes” : le défilé du blasphème à New York lors du Met Gala 2018…

Publié le 16 Mai 2018

Le thème du Gala Met 2018 tournait autour de l'imagerie catholique. En conséquence, des douzaines de marionnettes de l'industrie ont défilé dans des tenues banalisant, sexualisant et blasphémant le symbolisme catholique et chrétien. Ici Rihanna en papesse argentée.

Le thème du Gala Met 2018 tournait autour de l'imagerie catholique. En conséquence, des douzaines de marionnettes de l'industrie ont défilé dans des tenues banalisant, sexualisant et blasphémant le symbolisme catholique et chrétien. Ici Rihanna en papesse argentée.

Un gala de vernissage et de bienfaisance a marqué le début de l’exposition Heavenly Bodies (« Corps célestes ») au Metropolitan Museum of New York, qui a ouvert officiellement ses portes à l’Ascension sur le thème : « La mode et l’imagination catholique. » Le monde du showbiz était amplement représenté, les stars faisant leur entrée à la Met Gala 2018 revêtues de vêtements inspirés d’ornements liturgiques et de l’iconographie catholique et chrétienne détournés d’une manière qu’il faut bien qualifier d’infernale. Un véritable défilé du blasphème, en présence du cardinal Timothy Dolan – mais oui ! L’incontournable père jésuite James Martin, consulteur de la salle de presse du Vatican et grand ami de la communauté LGBT, était lui aussi présent. Car c’est avec l’autorisation du Vatican, qui a prêté de nombreux vêtements et objets exposés dans Heavenly Bodies, que le thème « catholique » a été proposé aux participants.

Couvrant mal des kilomètres de chair fraîche, jupes fendues jusqu’à la taille et décolletés peu gourmands en tissu, les robes richement ornées se sont succédé sur leurs portemanteaux du monde du spectacle. Visages d’icônes de Marie sur le corps sculptural de Stella Maxwell : la robe bustier était un scandale en soi… Croix brodées sur robe de cardinal découpées aux endroits stratégiques pour Ruby Rose… Fausses robes de religieuses, avec chapelets sur latex… Blake Lively avait choisi une robe rouge rebrodée avec une auréole de type Vierge espagnole et des kilomètres de jambes dénudées. Irina Shayk, en doré, aurait été plus sincère en ne portant rien du tout. Croix et médailles, fausse mitre sur mini-mini-robe pour Rihanna, pendentif Saint-Esprit en sautoir, et même une crèche miniature sur la tête de Sarah Jessica Parker...

Au Met Gala 2018 à New York, les « corps célestes » ne sont pas ceux d’en haut!

Voici quelques horreurs que l'on pouvait "admirer" lors du gala :

Katy Perry vêtue en "ange". Il n'y a pas si longtemps, elle a été accusée de sorcellerie par dcertains milieux religieux...

Katy Perry vêtue en "ange". Il n'y a pas si longtemps, elle a été accusée de sorcellerie par dcertains milieux religieux...

La robe de Lana Del Rey avait un symbolisme associé à des représentations iconographiques de Marie. Elle tenait à la main une chose ressemblant à un hibou avec des globes oculaires en saillie - un pur symbolisme de l'élite occulte.

La robe de Lana Del Rey avait un symbolisme associé à des représentations iconographiques de Marie. Elle tenait à la main une chose ressemblant à un hibou avec des globes oculaires en saillie - un pur symbolisme de l'élite occulte.

Sarah Jessica Parker a toute la scène de la nativité sur sa tête, bien qu'elle soit juive et ne croit pas donc à ça.

Sarah Jessica Parker a toute la scène de la nativité sur sa tête, bien qu'elle soit juive et ne croit pas donc à ça.

Ariana Grande porte une robe sur laquelle est imprimé le jugement final de Michaelangelo.

Ariana Grande porte une robe sur laquelle est imprimé le jugement final de Michaelangelo.

La robe métallique de Kim Kardashian rappelait un calice utilisé pendant la célébration de la cène. Encore la sexualisation des rituels sacrés.

La robe métallique de Kim Kardashian rappelait un calice utilisé pendant la célébration de la cène. Encore la sexualisation des rituels sacrés.

Lena Waithe portait un drapeau géant de fierté gaie combiné avec des broches inspirées par l'imagerie catholique.

Lena Waithe portait un drapeau géant de fierté gaie combiné avec des broches inspirées par l'imagerie catholique.

Donald Glover - un autre favori de l'industrie - fait le signe 666. Sur son dos est le symbole de «l'œil de la providence» à l'intérieur d'un triangle qui est utilisé dans l'iconographie religieuse pour représenter Dieu. L'élite occulte utilise ce symbole pour se représenter. Donc vous avez 666 devant et Dieu dans le dos.

Donald Glover - un autre favori de l'industrie - fait le signe 666. Sur son dos est le symbole de «l'œil de la providence» à l'intérieur d'un triangle qui est utilisé dans l'iconographie religieuse pour représenter Dieu. L'élite occulte utilise ce symbole pour se représenter. Donc vous avez 666 devant et Dieu dans le dos.

Jared Leto pastichant Jésus.

Jared Leto pastichant Jésus.

 

 

sources : https://vigilantcitizen.com/latestnews/the-2018-met-gala-because-the-industry-loves-blasphemy/

https://www.infocatho.fr/corps-celestes-le-defile-du-blaspheme-a-new-york-lors-du-met-gala-2018/

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #occultisme, #satanisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marhya 26/04/2019 02:06

scandaleux