Au Congrès américain, Macron appelle à bâtir le nouvel ordre mondial du XXIe siècle

Publié le 27 Avril 2018

E. Macron s'exprimait mercredi devant le congrès américain à Washington (photo : Ouest France)

E. Macron s'exprimait mercredi devant le congrès américain à Washington (photo : Ouest France)

Devant le Sénat et la Chambre des représentants, le Président a livré un discours fleuve, alternant les odes à l'amitié franco-américaine et les sujets plus clivants.

Après deux jours de cérémonies, de dîners et d’entretiens avec l’exécutif, c’est au pouvoir législatif américain qu’Emmanuel Macron est venu présenter ses hommages, au dernier jour de sa visite d’Etat à Washington DC. «J’ai hâte de regarder le président français Emmanuel Macron s’exprimer devant le Congrès aujourd’hui, a tweeté Donald Trump un peu avant. C’est un grand honneur rarement permis… Il va être EXCELLENT !»

Protocole oblige, c’est le speaker de la Chambre des représentants, Paul Ryan, qui a accueilli Emmanuel Macron ce mercredi matin à son arrivée au Capitole.

Macron s’est ensuite adressé en anglais et pendant plus de quarante-cinq minutes – deux fois plus longtemps que prévu – aux deux chambres du Congrès américain, Sénat et Chambre des représentants. Avec son dôme et ses deux ailes, le bâtiment blanc, néoclassique et colossal domine la capitale fédérale américaine. A son arrivée sur la moquette bleue du «floor», dans ce symbole de la démocratie américaine, le président français a été longuement applaudi par les parlementaires américains. Exercice obligé, il a entamé son discours par une ode à l’amitié franco-américaine et aux liens historiques qui unissent les deux pays : «Nos deux nations sont enracinées dans la même terre, fondées sur les mêmes idéaux des révolutions américaine et française. Nous avons travaillé ensemble pour les mêmes idées universelles de liberté, de tolérance et d’égalité des droits.» Il a également fait référence aux guerres passées et présentes où les deux peuples ont combattu «épaules contre épaules», et à la lutte contre le terrorisme.

«Bonnes réponses» et «inquiétudes légitimes»

Dans sa longue allocution ponctuée de l’anaphore «I believe» (je crois), le président français a également abordé les sujets plus clivants qui l’opposent à la présente administration américaine. Sur ces points, il a été beaucoup plus applaudi par les parlementaires démocrates que par leurs collègues républicains. Face au repli sur soi et à l’isolationnisme de Trump, Macron a réitéré, comme à la tribune de l’ONU en septembre, sa défense du multilatéralisme : «Nous pouvons bâtir le nouvel ordre mondial du XXIsiècle en le fondant sur une nouvelle espèce de multilatéralisme, plus responsable et plus efficace. Cela requiert plus que jamais l’engagement des Etats-Unis, puisque votre rôle a été décisif pour créer et conserver le monde libre tel qu’on le connaît aujourd’hui. Ce sont les Etats-Unis qui ont inventé cette théorie. Vous êtes ceux qui, aujourd’hui, doivent aider à la préserver et à la réinventer.»

Macron appelle à la construction de l'ordre mondial du XXI ème siècle, cliquer ci-dessus pour voir la vidéo

 

source : http://www.liberation.fr/planete/2018/04/25/au-congres-americain-macron-appelle-a-batir-le-nouvel-ordre-mondial-du-xxie-siecle_1645865

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #vidéos, #nouvel ordre mondial

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article