Pétition en faveur d'Asia Bibi et des autres chrétiens pakistanais

Publié le 12 Mars 2018

Suite à un différent banal avec une voisine qui n'aurait prêté à aucune conséquence dans beaucoup de pays, Asia Bibi a été accusée par cette dernière de blasphème envers l'islam. Cela a suffi à la faire condamner à mort

Suite à un différent banal avec une voisine qui n'aurait prêté à aucune conséquence dans beaucoup de pays, Asia Bibi a été accusée par cette dernière de blasphème envers l'islam. Cela a suffi à la faire condamner à mort

La persécution des chrétiens augmente dans le monde entier. Aujourd'hui, notre affilié - le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) - a fait une intervention orale devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en faveur des chrétiens persécutés au Pakistan:

 

Aujourd'hui, l'ECLJ souhaite attirer l'attention du Conseil sur la république islamique du Pakistan, pays à majorité musulmane, qui est l'un des pires violateurs en matière  de droits de l'homme. La violence populaire, les fausses accusations de blasphème, les conversions forcées à l'islam, la torture policière et d'autres formes de persécution et de discrimination sont monnaie courante. Malgré l'extrémisme croissant, le gouvernement pakistanais n'a pas réussi à protéger ses minorités contre la violence à motivation religieuse ni à traduire les auteurs en justice.

 

Un exemple de l'attitude du gouvernement pakistanais envers les minorités religieuses peut être vu dans sa gestion suite à l'attaque en 2013 d’une foule déchaînée contre le quartier chrétien appelé Joseph Colony. Une foule de musulmans a brûlé et vandalisé environ 200 maisons chrétiennes après une allégation de blasphème contre un chrétien. Alors que les assaillants musulmans ont été libérés, le chrétien accusé à l'origine de blasphème a été condamné à mort.

 

Environ 40 personnes sont actuellement dans le couloir de la mort ou purgent des peines d'emprisonnement à perpétuité en vertu des lois sur le blasphème du Pakistan qui, entre autres, prévoient la peine de mort obligatoire pour avoir diffamé le nom du prophète Mahomet. Asia Bibi, une mère chrétienne de cinq enfants, est en prison depuis près de huit ans. En 2009, Asia a été accusée de blasphémer le nom du prophète Mahomet. Un tribunal de première instance l'a condamnée à mort en 2010. Une cour d'appel intermédiaire a confirmé sa condamnation après quatre ans. L'Asie attend que la Cour suprême entende son appel.

 

L'ECLJ exhorte les États-Unis à rappeler au Pakistan qu'il est tenu de protéger ses minorités religieuses et de protéger leurs droits fondamentaux. Le Pakistan doit traduire en justice les auteurs de violences et offrir un environnement sûr à ses minorités religieuses.

 

Pour soutenir nos frères et sœurs pakistanais, merci de prier pour eux et signer la pétition dans le lien ci-dessous : 

 

http://beheardproject.com/asia-bibi#sign

 

 

 

source : https://aclj.org/persecuted-church/defending-pakistani-christians-at-the-united-nations

La persécution des chrétiens augmente dans le monde entier. La semaine dernière, le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) a tenu un plaidoyer devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies au nom des chrétiens persécutés au Pakistan et a lancé une pétition pour défendre la même cause. En raison de différents incidents, les minorités religieuses au Pakistan considèrent que leur gouvernement ne veut volontairement pas mettre fin aux attaques violentes et aux autres formes de persécutions dont elles sont régulièrement la cible. Ainsi, la pétition lancée sur BeHeardProject.com vise à exhorter les Nations Unies à rappeler au Pakistan ses obligations à protéger tous ses citoyens ainsi que leurs droits fondamentaux. La République islamique du Pakistan, un pays majoritaire musulman, est l’un des pires violateurs des droits de l’homme au monde. La violence conjugale, les fausses accusations de blasphème, les conversions forcées à l’islam, la torture policière et d’autres formes de persécution et de discrimination sont des faits communs. Avec l’extrémisme croissant, le gouvernement pakistanais ne réussit pas à protéger ses minorités des violences religieuses. En 2013, un groupe de musulmans avait brûlé et vandalisé environ 200 maisons chrétiennes de Joseph Colony après une allégation de blasphème à l’encontre d’un chrétien. Alors que les attaquants musulmans s’en étaient tirés indemnes, l’homme accusé de blasphème avait été quant à lui condamné à la peine de mort. Actuellement, près de 40 personnes seraient condamnées à mort ou purgeraient une peine d’emprisonnement à perpétuité dans le cadre des lois sur le blasphème du Pakistan. Asia Bibi, une mère chrétienne de cinq enfants, est en prison depuis près de huit ans. En 2009, elle avait été accusée de blasphème contre le prophète Mohammed. Un tribunal de première instance l’a condamnée à mort en 2010 et un tribunal d’appel intermédiaire a confirmé sa condamnation quatre ans après. Asia Bibi attend actuellement que la Cour suprême entende son recours. Les chrétiens persécutés ont besoin d’une voix qui s’élève pour eux. SIGNEZ LA PETITION pour que l’ECLJ exhorte l’U.N. à rappeler au Pakistan qu’il est nécessaire de protéger ses minorités religieuses et de protéger leurs droits fondamentaux. Le Pakistan doit traduire les auteurs de violences en justice et fournir un environnement sûr aux chrétiens. - Lire plus ici: https://chretien.news/une-petition-pour-les-chretiens-au-pakistan/

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #pétition, #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article