Ouganda : Un ex-musulman devenu chrétien attaqué à l'huile bouillante

Publié le 29 Mars 2018

les nouveaux convertis, doivent le plus souvent cacher leur foi à leur famille en Ouganda

les nouveaux convertis, doivent le plus souvent cacher leur foi à leur famille en Ouganda

Un ougandais qui a quitté l'Islam pour embrasser la foi en Christ a été gravement brûlé sur presque la moitié de son corps, suite à une attaque à l'huile brûlante, à laquelle des membres de sa famille aurait pris part pour le punir.

 

Selon Morning Star News, l'Ougandais Gobera Bashir, 27 ans, a été victime d'une attaque d'honneur survenue dans le district de Budaka le 10 mars, moins d'une semaine après avoir commencé à fréquenter  l'église avec un ami et s’être converti au christianisme.

 

Lors d’une réunion d'église le 4 mars, Bashir a reçu une Bible et a dit au pasteur qu’il allait être "prudent" en la lisant parce que sa famille était musulmane.

 

Mais seulement quatre jours plus tard, la sœur de Bachir l'a découvert en lisant la Bible dans sa chambre.

 

Bien qu'il ait d'abord dit à sa sœur qu'il ne lisait la Bible que pour acquérir des connaissances, cela n’a pas empêché un groupe en furie de se rendre à son domicile le 10 mars pour le punir de sa conversion et de son abandon envers l’islam.

 

"Quand ils sont entrés dans la maison, ils m'ont trouvé dans le salon et ont commencé à attacher mes bras et mes jambes avec des morceaux de tissu et en criant:" Honte! Honte! Tu portes un mauvais présage à la famille avec ta mauvaise religion chrétienne.», se souvient Bashir dans une interview avec Morning Star News. "Là et puis l'un d'eux a versé un liquide chaud d'un thermos sur moi, et puis ils m'ont traîné hors de la maison."

 

Bashir a expliqué que bien que les auteurs aient été masqués, il pense qu'un certain nombre d'entre eux étaient des membres de sa propre famille parce qu'il a entendu un attaquant s'adresser personnellement à son oncle - Paata

 

Après avoir été brûlé avec le liquide huileux, Bashir a été traîné dans un marécage voisin.

 

Bashir a dit qu'il ressentait une douleur atroce et a tenté de crier à l'aide mais pendant longtemps il ne put pas, l'un des auteurs ayant obstrué sa bouche pour l'empêcher de crier. Il a finalement perdu connaissance.

 

"Je n'ai pris conscience que vers minuit", at-il dit,

 

Heureusement pour Bashir, des voisins chrétiens sont venus à son aide et l'ont amené à un centre médical. L’un d’entre eux déclaré à Morning Star News que la plupart des brûlures subies par Bashir étaient sur ses jambes, ses fesses et ses mains.

 

"Bashir a des blessures partout sur son corps, et ses vêtements ont des taches d'une substance huileuse, suggérant que ce qui lui a été versé est une sorte d'huile", a expliqué le voisin. "Il s’est vu donné des analgésiques très forts, donc il passe des nuits blanches."

 

Bien qu’il ait été libéré du centre médical, une source qui a rendu visite à Bashir jeudi dernier a déclaré à l'agence de presse qu’il avait encore besoin d'un traitement médical parce que les brûlures étaient très graves.

 

La source a expliqué que certaines parties de sa peau "pourrissent avec une très mauvaise odeur".

 

"Il a besoin d'une attention urgente et d'un traitement spécialisé, ce qui pourrait être très coûteux", a déclaré la source.

 

Après avoir été libéré du centre médical, Bashir s'est réfugié chez le voisin. Cependant, il a été forcé de déménager dans une autre maison après que des membres de sa famille aient découvert où il se trouvait.

 

Les crimes d'honneur - les familles qui recourent à la violence lorsqu'ils cherchent à se venger d'un être cher qui a quitté la foi particulière de la famille - ne sont pas rares en Ouganda.

 

En juin dernier, il a été rapporté qu'un homme musulman de l'est de l'Ouganda a attaché son fils de 9 ans à un arbre, l'a allumé et l'a brûlé ; plusieurs jours après que ce dernier se soit converti au christianisme.

 

Aussi l'année dernière, huit enfants ougandais ont été battus par leurs quatre familles musulmanes et étiquetés «infidèles» après avoir donné leur vie au Christ.

 

En 2015, des musulmans ont brûlé la maison d’un proche et l'ont attaqué avec des bâtons après avoir appris qu'il avait donné sa vie au Christ.

 

Les convertis chrétiens sont également ciblés par des non-membres de la famille en raison de leurs décisions de conversion.

 

À la fin de l'année dernière, il a été signalé qu'un ancien enseignant islamique de l'est de l'Ouganda avait été battu et laissé dans un bain de son propre sang par un groupe d'assaillants à cause de sa nouvelle foi en Christ.

 

blessures de bashir à la jambe et à la main (photo : morningstarnews.org)

blessures de bashir à la jambe et à la main (photo : morningstarnews.org)

Jean 15.20-21 : " Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : ‘Le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur.’S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.

 
 
 
source : https://www.christianpost.com/news/muslim-relatives-douse-christian-convert-hot-oil-after-giving-life-christ-uganda-222096/
 
https://morningstarnews.org/2018/03/muslim-relatives-new-christian-eastern-uganda-attack-hot-oil/

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article