Douze clés pour des prières exaucées : partie 3 (par Roderick Meredith)

Publié le 12 Février 2018

Douze clés pour des prières exaucées : partie 3 (par Roderick Meredith)

Clé n°9 :
Prier avec ferveur

J’ai connu un serviteur de Dieu, fort dévoué et zélé, qui disait souvent : « Frères, l’une des raisons pour lesquelles les gens ne reçoivent pas plus de réponses à leurs prières, c’est qu’ils ne prient pas de tout leur CŒUR ! » Une des Écritures clés qu’il citait était Osée 7 :14, où il est dit pourquoi Dieu n’écoutait pas les prières des anciens Israélites. La traduction dans la Bible de Jérusalem rend ce verset plus clair : « Ils ne crient pas vers moi du fond du CŒUR quand ils se lamentent sur leurs couches. »

Qu’en est-il de nous autres ? Prions-nous de tout notre être ? Ou répétons-nous les mêmes prières « comme les païens », ou encore murmurons-nous à moitié endormis quelques demandes à Dieu, sans enthousiasme, juste avant de nous coucher ?

Souvenez-vous de l’exemple de Jésus, qui Se levait TOT le matin pour prier Son Père ! La prière était de première importance dans Sa vie. Il la plaçait en première position dans Son emploi du temps journalier – avant qu’un dérangement quelconque intervînt. Sans doute, Il priait régulièrement tout au long de la journée. Hébreux 5 :7 nous relate les prières sincères et passionnées du Christ : « C’est lui qui, dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands CRIS et avec LARMES des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. »

Il est bon de pouvoir aller dans un « lieu privé » pour prier, comme Jésus nous l’enseigne dans Matthieu 6. Étant seuls, nous pouvons mieux IMPLORER notre Créateur de nous aider, de nous purifier, de nous DELIVRER de nos tentations ou de nos difficultés. Pendant la dernière nuit de Sa vie humaine, quand Jésus savait qu’Il allait être arrêté et crucifié, Il supplia Son Père, dans une prière fervente, pour aide et délivrance : « Étant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre » (Luc 22 :44).

Jésus IMPLORA Son Père de façon tellement intense et passionnée, que Ses vaisseaux capillaires ÉCLATÈRENT littéralement – le sang se mélangeant à la sueur ! Dans notre société moderne, séculière et hédoniste, nous devons comprendre que nos besoins essentiels sont premièrement spirituels, et non matériels – en rapport avec notre Créateur et avec l’ÉTERNITÉ.

Aussi, laissez parler votre cœur dans vos prières. Soyez FERVENT. Soyez PASSIONNÉ, alors que vous ouvrez votre cœur à Celui qui est votre Père véritable : « Le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint » (Ésaïe 57 :15).

Clé n°10 :
Demander à Dieu de vous façonner

Pour être des individus « selon le cœur de l’Éternel », nous devons nous soumettre entièrement à la volonté du Créateur. Par l’intermédiaire du prophète Ésaïe, Dieu nous dit : « Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Ésaïe 66 :2).

Cette attitude qui consiste à rechercher la volonté de Dieu, plutôt que la nôtre – dans une soumission entière à notre Père céleste – est ESSENTIELLE, pour que nos prières soient exaucées. Remarquez, une fois encore, l’attitude de Jésus dans l’une des Ses dernières prières à Dieu, alors qu’Il vivait encore dans la chair : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que MA volonté ne se fasse pas, mais la TIENNE » (Luc 22 :42).

Souhaitez-vous vraiment CROÎTRE spirituellement – « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » ? (Éphèsiens 4 :13). S’il en est ainsi, vous avez besoin – comme nous tous – de « lutter avec Dieu » dans vos prières, spirituellement parlant, comme Jacob lutta littéralement avec Lui et l’emporta (Genèse 32 :24-32). Nous avons besoin de parler longuement avec Lui pour mieux connaître la façon dont nous pouvons nous soumettre à Lui, marcher avec Lui et L’honorer dans notre vie. Nous avons besoin de Lui demander constamment de nous aider à accomplir le grand DESSEIN pour lequel nous sommes nés (lisez notre brochure intitulée Votre ultime destinée).

Il est juste – dans une certaine limite – de prier pour des « choses physiques ». Mais le but ultime de la prière est de nous aider à mettre le focus sur DIEU, à nous soumettre à Lui et à Sa volonté, en entretenant une relation parentale, vitale et interactive. De cette manière, Il deviendra de plus en plus RÉEL à nos yeux. Nous avons besoin de CHERCHER Sa volonté, à travers notre étude de la Bible et de nos prières constantes et sincères. Nous avons besoin de comprendre que nos idées et nos attitudes précédentes, au sujet de Dieu et de la religion, en général, ont besoin d’être nettement améliorées. Dieu nous dit, par l’intermédiaire d’Ésaïe : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies […] Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Ésaïe 55 :8-9). Et l’apôtre Paul de nous enseigner : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » (Philippiens 2 :5).

Apprenez à marcher avec Dieu, à parler avec Lui, à être en contact avec Lui tous les jours. Demandez-Lui sincèrement de vous FAÇONNER à Son image. Le prophète Ésaïe fut inspiré à écrire : « Cependant, ô Éternel, tu es notre père ; nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, nous sommes tous l’ouvrage de tes mains » (Ésaïe 64 :7). Une attitude de soumission quand vous priez Dieu, en Lui demandant de vous reprendre, de vous purifier et de vous façonner, est l’une des clés essentielles pour être exaucé.

Clé n°11 :
Louer et remercier le Dieu tout puissant

Une autre qualité du roi David, un homme selon le « cœur de l’Éternel », était l’amour et l’ADORATION sincères qu’il exprimait constamment envers le CRÉATEUR suprême qui le bénissait, le soutenait et le guidait. Le livre des Psaumes est littéralement REMPLI de prières d’adoration de la part de David. Notez ces versets dans Psaume 18 : « Je t’aime, ô Éternel, ma force ! Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite ! Je m’écrie : Loué soit l’Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis » (versets 2 à 4).

Assurément, Dieu – en la personne de Jésus-Christ, le « Rocher » d’Israël (1 Corinthiens 10 :4) – était le « Héros » personnel de David, son Champion, son Protecteur et son Ami personnel. David se réjouissait et EXULTAIT de la sagesse, de la puissance et de la MAJESTÉ du Dieu suprême ! Aujourd’hui, alors que des millions de gens, dans notre monde occidental censément « civilisé », ADORENT quasiment des vedettes du rock ou du rap, des « idoles » (justement nommées) du cinéma ou de la télévision, ou des célébrités sportives, cela devient démodé d’adorer notre Créateur, comme David L’adorait. Au lieu de vénérer ces « stars » humaines, vaines, souvent insensées, pourquoi ne pas prier le Dieu suprême qui nous donne la vie et le souffle – le « Père des lumières », Celui qui donne « toute grâce excellente et tout don parfait » ? (Jacques 1 :17).

Pourquoi ne pas vraiment adorer Jésus-Christ – par l’intermédiaire de qui, Dieu le Père a créé TOUTES CHOSES ? (Jean 1 :1-3 ; Éphèsiens 3 :9). Pourquoi ne pas adorer Celui qui S’est Lui-même « dépouillé » de Sa GLOIRE divine, en nous donnant un exemple parfait ? (Philippiens 2 :7-9). Pourquoi ne pas adorer notre Souverain Sacrificateur, miséricordieux et fidèle (Hébreux 2 :17-18), qui est MORT volontairement sur la croix, pour nous ? Pourquoi ne pas L’adorer, LUI ?

Il est vrai que les êtres humains veulent être « respectés et considérés ». Mais nous nous rendons coupables d’IDOLÂTRIE lorsque nous PERVERTISSONS ce désir d’adoration, en l’utilisant pour idolâtrer, ou parfois même en acclamant des individus rejetés par Dieu !

En réalité, nous avons tous besoin de nous réorienter vers ce « Héros », digne d’adoration, avec vénération et un profond sentiment de reconnaissance. C’est Lui que nous devons adorer – le Dieu tout puissant ! Nous devons nous rendre compte que ce Dieu est bien « loin derrière les étoiles », bien au-delà de la noirceur de l’espace, qu’Il a fait cette terre et qu’Il y a placé les êtres humains faits à Son image, pour en faire Ses enfants à part entière – de véritables frères de Jésus-Christ, pour l’éternité (Romains 8 :29) ! Nous avons besoin d’apprécier chaque magnifique lever ou coucher de soleil, chaque bonne œuvre musicale, artistique ou littéraire, chaque être humain pour les talents et les qualités qu’il possède – et comprendre que nous sommes tous appelés à devenir DIEU : Une récompense prévue pour chacun d’entre nous !

Nous avons besoin de remercier et de louer constamment Dieu pour toutes les bonnes choses qu’Il nous donne, pour Son aide et pour toutes Ses bénédictions (1 Thessaloniciens 5 :18). Au lieu de perdre notre temps à nous enthousiasmer pour des figures sportives, des rock stars, ou d’autres « idoles humaines », consacrons sans retenue notre ESPRIT ENTIER à remercier Dieu, à prier et à L’ADORER, Lui qui nous a faits et qui nous donne la vie et le souffle. Ce Dieu est Celui qui nous PARDONNE sans cesse, qui nous guide et nous bénit – et qui projette en fin de compte de nous faire partager Sa GLOIRE ÉTERNELLE, si nous apprenons à L’aimer comme Il nous aime !

Clé n°12 :
Prier au nom de Jésus-Christ

Dans l’ancien Israël, SEUL le sacrificateur était autorisé à pénétrer dans le lieu très saint du tabernacle, ou temple – qui représentait la présence directe de Dieu. En outre, il lui fut ordonné d’y aller SEULEMENT une fois par an – le jour des Expiations (Lévitique 16). À part cette exception, ceux qui entraient dans ce lieu saint seraient immédiatement frappés de mort par Dieu. De la même façon, l’humanité entière a été coupée du contact direct avec Dieu.

Mais aujourd’hui, grâce à Jésus de Nazareth qui mourut pour nos péchés, les vrais chrétiens ont un accès direct au Père. Au lieu de craindre la MORT en se présentant devant Dieu, nous avons cette instruction : « Approchons-nous donc avec ASSURANCE du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 4 :16).

Par le « nom » – la fonction et l’autorité – de Jésus-Christ, nous pouvons directement nous approcher de Dieu en prière et en adoration. Nous n’avons pas besoin de sacrificateur humain, comme intercesseur. Car nous avons déjà le Grand Souverain Sacrificateur – Jésus-Christ (verset 14). Et Il enseigna à Ses disciples : « En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite » (Jean 16 :23-24).

Certes, beaucoup de gens emploient mal le nom du Christ. En effet, en citant Ésaïe, Jésus décrivit ainsi les dirigeants religieux de Son époque : « C’est EN VAIN qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Matthieu 15 :9). Jésus répéta : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6 :46).

Pour utiliser correctement le nom de Jésus, nous devons Lui OBÉIR et demander selon Sa volonté. Souvenez-vous du sermon sur la montagne : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :21-23).

Franchement, ceux qui pratiquent et qui enseignent l’ABSENCE DE LOI – prêchant que l’obéissance aux Dix Commandements n’est plus nécessaire – ne sont pas AUTORISÉS à utiliser le nom de Jésus-Christ ! Car ils enseignent et pratiquent un faux christianisme, qui est complètement contraire aux raisons pour lesquelles Jésus vécut et mourut ici-bas !

L’apôtre Jean explique : « Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui » (1 Jean 2 :4). Nous ne pouvons pas « connaître » Dieu sans être vraiment soumis au Christ, afin de Le laisser vivre Sa vie en nous, en mettant en pratique les Dix Commandements comme MODE DE VIE. De la même manière, vous ne pouvez pas connaître Dieu si vous ne croissez pas spirituellement et si vous n’acquerrez pas le CARACTÈRE divin, qui est formulé dans les Dix Commandements !

Ceux qui ne connaissent pas réellement Dieu, et Ses voies, ne peuvent se présenter comme il convient devant Lui au nom de Jésus-Christ. Cependant, comme nous l’avons vu, le Dieu miséricordieux écoute parfois les prières des pécheurs s’ils sont sincères, mais ignorants. Mais ceux qui veulent régulièrement des réponses à leurs prières doivent servir le Dieu véritable et Lui obéir. La parole divine dit : « Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché » (Jacques 4 :17).

Aussi, lorsque vous vous approchez de Dieu sincèrement, par vos prières, soyez sûr que vous OBÉISSEZ à votre Seigneur et Maître, Jésus-Christ. Bien qu’Il n’attende pas de nous une maturité spirituelle immédiate, Il veut que nous marchions dans cette voie avec l’aide du Saint-Esprit. Approchez-vous du Père à travers Jésus-Christ, qui établit le contact entre le Père et vous. Souvenez-vous que prier au nom du Christ – de par Son autorité – inclut presque toutes les autres clés données dans cette brochure. Prier réellement au nom du Christ revient à prier le vrai Dieu, à être rassasié des Écritures, à obéir à Dieu, à donner, à avoir une foi profonde en Dieu, à être persévérant et fervent, à apprendre à devenir comme de l’argile malléable entre les mains de Dieu, et à L’adorer de tout notre cœur.

En fin de compte, et pour votre bien, étudiez et relisez TOUTES ces clés essentielles ! Apprenez à prier constamment Dieu – à vous entretenir et à marcher avec Lui. Puis, alors que la fin de cette ère approche, et que les grands tests et les épreuves de la vie de chrétien s’abattent sur vous – et cela arrivera sûrement – vous saurez que faire et comment agir. En fait, vous serez capable de suivre les traces du Christ. Après qu’Il eut imploré Dieu pour Lui donner force et courage, Jésus-Christ ne fut pas effrayé lorsque l’heure de Sa mort arriva. Et quand Judas et tout un détachement de soldats arrivèrent pour se saisir de Lui, Jésus alla calmement « au devant d’eux » et leur demanda : « Qui cherchez-vous ? » (Jean 18 :4). Jésus fit ce qu’Il avait toujours fait. Tôt le matin, dans le jardin de Gethsémané, Il était tombé face contre terre et PRIAIT avec ferveur, s’écriant : « Mon Père… » (Matthieu 26 :39).

Dieu veut que vous appreniez à prier comme Jésus ! Vous comprenez maintenant comment utiliser l’un des outils les plus puissants de l’univers entier. Vous connaissez maintenant les raisons des prières non exaucées – et les douze clés pour avoir des prières exaucées !

 

source : https://www.mondedemain.org/brochures/douze-cles-pour-des-prieres-exaucees/content

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #études

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article