Un enseignant britannique suspendu pour s'être trompé en s'adressant à une élève transexuelle

Publié le 16 Novembre 2017

Joshua, 27 ans,  voit sa carrière menacée car il a utilisé le pronom féminin en s'adressant à une fille qui s'imagine être un garçon... (photo : Darren Jack)

Joshua, 27 ans, voit sa carrière menacée car il a utilisé le pronom féminin en s'adressant à une fille qui s'imagine être un garçon... (photo : Darren Jack)

Un groupe de filles de la classe dont il a la charge a réalisé un bon travail, il les félicite en disant "bien joué les filles !", cela aurait dû s'arrêter là. Oui, mais...

L’enseignant a été suspendu et pourrait être limogé après s’être adressé pendant une leçon à une élève transgenre en tant fille alors qu’elle s’identifie comme un garçon. Joshua Sutcliffe, 27 ans, a été suspendu lorsque la mère de l'élève a déposé une plainte officielle six semaines après l'événement.

 

Joshua a été corrigé par l'élève et s'est même excusé. Le professeur de maths fera l'objet d'une audience disciplinaire formelle cette semaine et pourrait faire face à des accusations d'inconduite pour avoir mal identifié le genre d'un élève. Il a déclaré au Mail On Sunday: "J'étais absolument choqué d'apprendre par ma hiérarchie  que je faisais l'objet d'une enquête, je ne savais pas ce qui se passait, ça me semblait surréaliste. J'ai dit que ce n'était qu'un incident pour lequel je m'étais excusé, mais elle a insisté sur le fait que l'enquête irait de l'avant."

 

"J'avais toujours essayé de respecter l'élève et de garder une attitude professionnelle ainsi que mon intégrité, mais il me semblait que l'école essayait de me forcer à adhérer à son programme libéral, gauchiste." M. Sutcliffe, qui est un chrétien, a ajouté qu'il avait dit à des cadres supérieurs effectuant l'enquête à l'école d'Oxfordshire qu'il n'est pas faux d'appeler une fille une personne née de sexe féminin ... Il a ajouté qu'il estime que c'est une violation de ses droits humains que de le forcer à utiliser «il» ou «lui» lorsqu'il parle d'un élève né de sexe féminin. Andrea Williams, directrice générale du Christian Legal Center qui soutient M. Sutcliffe dans cette affaire, a déclaré: "C'est l'un des nombreux cas que nous rencontrons où les enseignants se trouvent réduits au silence ou punis s'ils refusent de se conformer à la mode transgenre actuelle."

Le directeur de l'école a déclaré qu'il ne pouvait pas faire de commentaires à propos des questions disciplinaires en cours...

Egalement pasteur dans une église évangélique d’Oxford, Joshua Sutcliffe a expliqué qu’il essayait toujours de trouver un équilibre entre ses convictions, qu’il ne souhaite imposer à personne, et les revendications des élèves. Il aurait notamment pris l’habitude d’appeler et de se référer à l’élève concerné par son prénom, et le moins possible par un pronom .

sources :https://www.thesun.co.uk/news/4895713/teacher-joshua-sutcliffe-suspended-facing-sack-transgender-pupil-girl/

http://www.evangeliques.info/articles/2017/11/15/angleterre-un-professeur-suspendu-pour-avoir-mal-genre-un-eleve-17334.html

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #signes des temps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article