Indonésie : justice en demi teinte pour le gouverneur chrétien envoyé injustement en prison

Publié le 24 Novembre 2017

La fausse accusation qui a envoyé Ahok en prison a été prouvée, pourtant , ce dernier se trouve toujours en prison...

La fausse accusation qui a envoyé Ahok en prison a été prouvée, pourtant , ce dernier se trouve toujours en prison...

Le 12 mai 2017 , nous vous relations l'affaire Ahok, le gouverneur chrétien de Jakarta envoyé en prison pour avoir prétendument blasphémé contre l'islam ( voir l'article : Indonésie: Le gouverneur chrétien condamné à deux ans de prison ferme pour blasphème).

Voici une première avancée qui pourra pourtant lui laisser un goût amer...

En Indonésie, le tribunal de Bandung a condamné l’accusateur du gouverneur Ahok, le 14 novembre dernier. Le tribunal a jugé que Buni Yani avait violé la loi sur l’Information et les transactions électroniques de 2011. Il a écopé d’une peine d’un an et demi de prison.

En effet, Buni Yani avait diffusé un montage trompeur d’un discours de campagne du gouverneur chrétien de la province de Djakarta, à l’automne 2016. Cette vidéo avait déchaîné la colère de militants islamistes et saboté la campagne électorale du chrétien. Surtout, elle avait entraîné un procès pour blasphème à l’encontre de Basuki Tjahaja Purnama, dit “Ahok”, le populaire gouverneur qui briguait à l’époque un deuxième mandat.

Toutefois, le professeur de communication a pu rester libre lors de son procès, et n’a pas encore commencé à purger sa peine, contrairement à sa victime, qui est détenue depuis décembre 2016, et qui a été envoyée directement en prison alors même qu’elle avait fait appel de sa condamnation pour blasphème.

Les avocats du gouverneur se sont insurgés contre le verdict : « Buni Yani a semé le chaos. Avec cette sentence, Pak Ahok n’aurait pas dû être emprisonné du tout », rapporte le Christian Post. Les avocats d’Ahok réclament la libération de leur client et l’incarcération de son persécuteur.

 

source : http://www.evangeliques.info/articles/2017/11/21/indonesie-l-accusateur-du-gouverneur-ahok-condamne-pour-incitation-a-la-haine-17382.html

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #Eglise persécutée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article