Dernière croisade : Reinhard Bonnke dit Adieu à l’Afrique

Publié le 20 Novembre 2017

Une foule considérable s'est réunie pour l'événement qui a duré du 8 au 12 novembre à Lagos. (photo : page officielle Facebook  Evangelist Reinhard Bonnke)

Une foule considérable s'est réunie pour l'événement qui a duré du 8 au 12 novembre à Lagos. (photo : page officielle Facebook Evangelist Reinhard Bonnke)

La moisson du Seigneur est si grande et il y a certes peu d’ouvriers, mais ceux que l’Eternel s’est choisi laissent indéniablement une empreinte singulière et marquée du feu de l’Evangile. 50 ans de ministère puissant pour ce héros du jour dont l’empreinte embrase encore les continents ; tant son parcours fut marqué par les flammes de l’Esprit et la foi du Christ. Son nom se classe, à juste titre, parmi les éminent élus de Dieu qui ont fièrement brandi l’étendard de sa Parole et mené avec persévérance et dévouement sa mission évangélique à travers le monde.

L’Afrique, terre élue

Il y a plus de 30 ans, Reinhard Bonnke s’envolait de son Allemagne natale pour la terre Africaine qui l’adopta avec amour durant de longues années. Son cœur ne battait que pour la vision que Dieu lui donna : « Une Afrique lavée par le Sang – un continent lavé dans le Sang de Jésus-Christ ».
En terre inconnue, bravant les adversités, rien ne vint le séparer de l’amour de la mission. « Que je mange ou que je boive, que je sois éveillé ou endormi, la vision est toujours présente dans mon cœur, elle ne me quitte plus », avait-il déclaré. Et les fruits sont bien là !

Effectivement, l’on ne peut citer Reinhard Bonnke sans parler de ses prodigieuses et colossales croisades d’évangélisation en plein air. En 1978, le ministère Christ For All Nations (CfaN) dont il est fondateur, instaura une première tente mobile accueillant 10 000 places, puis une seconde de 34 000 places, devenant la plus grande tente mobile du monde. Et la foule ne cessa de croître. Par son message bouillonnant du Feu de l’Esprit et résonnant au son de la Foi, plus de 120 millions de personnes se rassemblaient à ses campagnes, avec 58 millions d’âmes sauvées depuis l’année 2000.
Cette même année, au Nigéria, le ministère CfaN organisa sa plus grande croisade, rassemblant plus de 6 millions de personnes. Durant ces cinq jours, 3,4 millions avaient donné leurs vies à Jésus-Christ.

Reinhard Bonnke tire sa révérence

8th-post-featured

Reinhard prie pour la nouvelle génération, ici Daniel Kolenda

Dix-sept ans après ce merveilleux souvenir, c’est à nouveau sur la terre bénie du Nigéria, plus particulièrement à Lagos, que l’évangéliste Reinhard Bonnke, entouré de sa femme Annie, ses enfants et ses collaborateurs, a décidé de tirer sa révérence. Du 9 au 12 novembre dernier, le CfaN s’est attelé à marquer les mémoires par une dernière croisade tout aussi mémorable. Un évènement historique qui a rassemblé une foule si considérable que le nombre n’est encore recensé ni communiqué. Au cours de ces quatre jours, qui ont mobilisé plus de 200 000 intercesseurs, 500 000 conseillers, une chorale de plus de 23 000 chantres et plus de 10 000 forces de l’ordre, l’évangéliste visionnaire, après tant d’années acharnées à l’œuvre a livré son dernier message à l’Afrique, et passé le flambeau à la génération suivante.

Aux airs d’Elie et Elisée, Moïse et Josué ou encore Paul et Timothée, le digne successeur de Reinhard Bonnke n’est autre que l’évangéliste Daniel Kolenda, actuel président du ministère CfaN. Aux côtés de son père spirituel depuis plus d’une décennie, Daniel Kolenda s’illustre également par un message de Feu ; et miracles et prodiges ne manquent jamais à l’appel au cours de ses différentes croisades évangéliques. A travers lui, plus de 17 millions de personnes ont rejoint les rangs du Christ. De quoi rendre fier son mentor.
A Lagos, Reinhard Bonnke présenta officiellement son successeur, avant de lui imposer les mains en invitant l’auditoire à prier pour lui.
« Ce n’est que le début d’une puissante double récolte des âmes », déclara D. Kolenda, plus que reconnaissant et affermi.

Les différentes photos et vidéos relayées sur Facebook démontrent l’ampleur de l’événement, à l’image de ces 50 puissantes années de ministère. Car bien entendu, l’illustre évangéliste ne pouvait quitter l’Afrique sans accomplir par la main de Dieu des prodiges et miracles. Comme à l’accoutumé, de nombreux malades guéris et personnes touchées par le Saint-Esprit défilèrent pour témoigner sur l’estrade.

Un avenir non loin du feu de l’Evangile !

Qu’à cela ne tienne, Reinhard Bonnke ne se retire guère de la scène évangélique et n’a pas dit son dernier mot. Au grand jamais ! Un pasteur disait même un jour : « je suis à la retraite mais pas en retrait ». Car l’évangile est une vie, notre vie, jusqu’au dernier souffle. Certes, l’évangéliste ne mènera plus de grandes croisades à l’étranger, mais il ne démord pas de la mission de Dieu. Rappelons qu’il y a quelques mois, l’homme de Dieu batailla contre un cancer de la gorge dont le Christ le fit sortir victorieux. Alléluia ! Et bien qu’il fût affaibli un tant soit peu, la vigueur est toujours présente pour annoncer les merveilles de Jésus-Christ.
Un plaisir qu’il exerce via ses nombreuses vidéos de prédication et d’exhortation diffusées en direct sur sa page Facebook officielle. Où il nous donne, par ailleurs, rendez-vous pour recevoir les bénédictions du Seigneur !

A suivre…

Reinhard au début de son ministère "Christ for all nations" en Afrique en 1974

Reinhard au début de son ministère "Christ for all nations" en Afrique en 1974

source : Audrey Wolber  pour : http://artistespress.fr/Reinhard-Bonnke-dit-Adieu-a-lAfrique.php#

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #évangélisation, #événements

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article