O. Giroud , premier footballeur français à afficher publiquement sa foi après un match

Publié le 3 Juillet 2017

"Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus" peut-on lire sur le t-shirt qu'il arbore fièrement après la victoire d'Arsenal en Cup

"Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus" peut-on lire sur le t-shirt qu'il arbore fièrement après la victoire d'Arsenal en Cup

Wembley, samedi 27 mai 2017. Arsenal vient de gagner la finale de Coupe d’Angleterre face à Chelsea. Olivier Giroud enlève son maillot et revêt un T-Shirt blanc sur lequel est marqué : « I am the WAY, the TRUTH and the LIFE... JESUS » (Je suis le chemin, la vérité et la vie), tiré de l’évangile de Jean (14-6). 38 secondes après son entrée en jeu à la 78e minute, l’attaquant avait délivré la passe décisive pour le but de la victoire.

O. Giroud , premier footballeur français à afficher publiquement sa foi après un match
Les mots de Jésus sont inscrits à la main au marqueur noir sur le vêtement. Toute la soirée, l’attaquant titulaire de l’Equipe de France arborera sur son corps cette parole du Christ, devant le prince William pour la remise du Trophée jusqu’au vestiaire pour célébrer avec ses coéquipiers, notamment l’autre joueur des Bleus, Laurent Koscielny.
 

Des précédents chez des joueurs sud-américains

 
 
De gauche à droite : Kaka, Falcao, David Luiz, Neymar
 
On se souvient de la spectaculaire célébration du Brésil après la victoire en finale de Coupe du Monde en 2002. Toute l’équipe et le staff s’était réuni en cercle sur le terrain pour rendre grâce à Dieu. Cette prière spontanée en mondovision a suscité l’ire de la FIFA. Les Brésiliens font de même lors de la victoire en Coupe des Confédérations en 2009, la FIFA est scandalisée et écrit à la Fédération Brésilienne pour lui adresser un sévère avertissement. Le footballeur italien Nicola Legrottaglie s’indignera de la sanction contre ses coreligionnaires brésiliens, en faisant remarquer que la FIFA n’a rien dit quant aux gestes semblables des Egyptiens (musulmans, puisque le sélectionneur refuse les Coptes en Equipe nationale) célébrant leur victoire à la CAN. Pourtant, les louanges chrétiennes des Brésiliens ne sont pas du triomphalisme. En 2014, à la fin de l’humiliante défaite 7-1 contre l’Allemagne, le capitaine malheureux David Luiz s’agenouille et prie, à l’instar d’autres joueurs, suscitant railleries chez beaucoup et admiration chez d’autres pour sa courageuse marque de foi.
 
 
Des manifestations de stars du football en compétition européenne ont connu un grand retentissement.
En 2007, le Milan AC gagne la Ligue des Champions face à Liverpool, porté tout au long de la compétition par son meneur de jeu le Brésilien Ricardo Kakà, qui sera sacré Ballon d’Or cette année-là. Le milieu de terrain tombe à genoux en action de grâce, révélant un maillot sur lequel est inscrit « I belong to Jesus » (J’appartiens à Jésus), immanquable pour les caméras braquées sur le meilleur joueur du tournoi, et qui fera couler beaucoup d’encre.
David Luiz, ex défenseur du PSG, après avoir gagné la Ligue des Champions avec Chelsea en 2012, se revêt d’un T-shirt marqué « Deus e fiel » (Dieu est fidèle) pour célébrer la victoire. Le buteur recordman d’Europa League, Falcao, actuel champion de Ligue 1 avec Monaco, a affiché « With Jesus you’ll never be alone » (« Avec Jésus tu ne seras jamais seul) en gagnant la compétition avec Porto en 2011, puis récidive l’année suivante en gagnant avec l’Atletico Madrid, avec le message « Believe and you will see the glory of God » (Croyez et vous verrez la gloire de Dieu »). D’autres joueurs arboreront des messages bibliques (David Alaba en Bundesliga), mais c’est la pépite brésilienne Neymar qui fera le plus parler de lui. En 2015, remportant la Ligue des Champions avec le FC Barcelone à Berlin, devant notamment Manuel Valls, il se ceint d’un bandeau « 100% Jésus », au grand dam de beaucoup de journalistes français. Quelques mois plus tard, la FIFA censure les mots du bandeau de Neymar pour la vidéo de présentation des nominés du Ballon d’Or. Devant la polémique suscitée par la retouche des images, la FIFA affirme avoir effacé le ‘100% Jésus’ « par respect » (sic). Ce qui ne semble pas atteindre Neymar, qui remet joyeusement le même bandeau « 100% Jésus » pour la victoire du Brésil aux Jeux Olympiques en 2016. Il garde cette image comme photo de profil sur les réseaux sociaux.
 
voir à ce sujet notre article du 22 août 2016 :
 
 
 
Si ces signes de dévotion chrétienne offusquent les instances du football mondial, ils trouvent beaucoup de résonance dans certaines régions du monde, notamment chez les chrétiens minoritaires, Afrique, Pakistan, Moyen-Orient. Le football y est très populaire et les chrétiens, qui se voient parfois refuser les portes de la sélection (Egypte), sont sensibles au fait de voir les meilleurs joueurs du monde témoigner sans honte de leur foi.
 
 
source : https://www.jesuspost-europe.com/olivier-giroud-1er-joueur-de-foot-francais-a-arborer-message-chretien-a-fin-dun-match/

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #stars et foi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article