Inde : un pasteur abattu avant les élections présidentielles

Publié le 21 Juillet 2017

A la veille des élections présidentielles, l’assassinat du pasteur Sultan Masih a choqué la communauté chrétienne qui se sent de plus en plus menacée.

A la veille des élections présidentielles, l’assassinat du pasteur Sultan Masih a choqué la communauté chrétienne qui se sent de plus en plus menacée.

Samedi 15 juillet, une atmosphère de peur s’est emparée de la communauté chrétienne de Ludhiana, la plus grande ville du Pendjab, où le pasteur Sultan Masih (47 ans) a été froidement abattu dans la soirée par deux inconnus à moto alors qu’il bavardait devant l’église avec les gens. Ce pasteur dirigeait également une école pour les pauvres.

Les chrétiens manifestent pendant 3 heures

Dès le lendemain, des centaines de chrétiens ont bloqué un important axe routier durant trois heures, jusqu’à ce qu’ils aient reçu de la police des garanties que les assassins seraient traduits en justice. « Sultan Masih était mon voisin et mon ami. Toute la communauté chrétienne est en deuil et nous exigeons des réponses de la part des autorités. Nous sommes minoritaires au Pendjab mais jamais nous n’avons été menacés de la sorte. Nous sommes sous le choc et personne ne comprend pourquoi un tel drame a pu se produire », dit le pasteur Paul Tamizharasan.

Les extrémistes hindouistes renforcés

Cet assassinat intervenait alors que l’Inde choisissait son président. Les résultats officiels ont donné le lendemain le candidat favori, Ram Nath Kovind, comme vainqueur. La position du Premier ministre Narendra Modi et de son parti nationaliste hindouiste a ainsi été renforcée.

M. Kovind a déclaré que « l’islam et le christianisme sont étrangers à la nation. » Une affirmation qui inquiète les chrétiens : « Avec un président et un premier ministre tous deux hindouistes radicaux, nous n’aurons plus personne pour nous défendre alors que nous sommes déjà sous pression », dit l’un d’eux.

L’extrémisme hindouiste en augmentation

Située au 15ème rang de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2017, l’Inde connaît depuis 2014 une montée en puissance de l’hindouisme radical qui se traduit par l’adoption de lois anti-conversion dans plusieurs États et par de multiples exactions envers les chrétiens. Portes Ouvertes leur vient en aide au travers de ses partenaires locaux.

 

  • Remercions Dieu pour la réaction pacifique des chrétiens du Pendjab,
  • Prions pour les proches et la communauté du pasteur Sultan Masih,
  • Prions pour que Dieu touche le cœur du prochain président.

 

source : Portes Ouvertes

Rédigé par PERSCH Emmanuel

Publié dans #vidéos, #Eglise persécutée, #intercession

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article